Inspiration
13:15 21 mai 2022 | mise à jour le: 21 mai 2022 à 10:39 Temps de lecture: 5 minutes

Devrait-on aider nos parents à dater? 

Devrait-on aider nos parents à dater? 
Photo: Denis Novikov/iStockAider ses parents à faire des rencontres amoureuses peut être malaisant, mais aussi donner un méchant coup de main.

Les deux font la paire (1995). L’attrape-parents (1998). L’homme parfait (2005). Qu’ont ces trois films en commun? Ils ont tous persuadé les millénariaux.ales et les jeunes de la génération Z qu’iels avaient intérêt à se mêler de la vie amoureuse de papa-maman. Mais à l’ère des applications de rencontre, est-ce une bonne idée d’aider nos parents à dater ou devrait-on plutôt se garder une p’tite gêne? Risque-t-on de vivre un malaise en intervenant dans leur vie amoureuse ou, au contraire, s’agit-il d’une belle occasion de se rapprocher de nos parents?

Briser l’isolement

«Mon père n’est pas tout à fait devenu “célibataire” à proprement parler, témoigne Jade. Ma mère a reçu un diagnostic de démence fronto-temporale, une maladie dégénérative, et il est plus devenu un proche aidant qu’un conjoint. Après quelques années à s’épuiser, il a décidé de placer ma mère et ses trois enfants étaient plus que d’accord.»

Soucieuse de briser l’isolement de son père, Jade a pris les devants en lui proposant de s’inscrire à un site de rencontres afin que celui-ci crée de nouveaux liens et, qui sait, retombe peut-être même amoureux. S’il était réfractaire à l’idée pendant plusieurs mois, la proposition a fait son petit bout de chemin, jusqu’à ce qu’il accepte l’aide de Jade lors d’un week-end seul à seule.

Le plan de match

Il y a une fine ligne à ne pas dépasser entre l’aide et l’ingérence dans ce genre de situation. Quiconque a aidé un parent à apprivoiser un cellulaire ou un iPad en sait quelque chose! Mais Jade s’est assurée d’abord et avant tout d’aider son père à gagner rapidement son indépendance en s’occupant elle-même des détails techniques. Une fois ses profils créés sur un site de rencontres et sur l’application Facebook Dating, son père s’est quant à lui chargé d’écrire des bios à son image: «Il a même mis une citation de… Daniel Bélanger, je crois. Je trouvais ça cute à mort!»

Jade et son père ont ensuite épluché les archives avant de faire une petite séance photo pour mieux garnir son profil. Puis, une bière de micro à la main, ils ont examiné ensemble les portraits de potentielles candidates.

Si elle a pu ressentir un certain inconfort à l’idée que cette démarche «trahisse» sa mère, ou ait tendance à l’effacer, le plus gros malaise aura finalement été de voir son père se prendre en photo lui-même, avoue Jade: «C’était super soft et [mignon], mais certainement un peu weird sur le coup!»

Son père s’est toutefois rapidement approprié ses démarches. Et le succès n’a pas tardé non plus! Après une fréquentation d’un an avec une femme trouvée sur ces réseaux de rencontre, le père de Jade est désormais en couple avec une ancienne collègue de travail qui s’est bien intégrée à leur famille.

Dans la mire des escrocs

Aussi pratiques soient-elles, les applications de rencontre contiennent cependant leur part d’ombre, dans la mesure où les personnes vulnérables, notamment les personnes âgées de 60 ans et plus, peuvent y être victimes de fraude. Manipulation émotive pour obtenir de l’argent ou des renseignements personnels, extorsion de photos ou de vidéos intimes, vol d’identité… Jade admet avoir elle-même entendu des histoires d’horreur dans le genre.

Mais un accompagnement bienveillant comme celui de Jade à l’égard de son père pourrait toutefois aider les personnes vulnérables à se protéger des potentielles arnaques qui les guettent sur les réseaux de rencontre. En informant leurs parents sur les red flags à surveiller et les pratiques sécuritaires en ligne ainsi qu’en prenant le pouls de leur expérience, les millénariaux.ales et les jeunes de la génération Z peuvent aider leurs parents à se familiariser avec de nouveaux outils qui leur permettront de regagner leur autonomie.

Fais-le pour toi

Sortir du célibat pour les gens de plus de 55 ans n’est pas une mince affaire, mais cette nouvelle étape peut être adoucie grâce à l’aide de ceux et celles qui ont à cœur de voir leurs parents regagner leur indépendance dans la sphère du dating.

Et nul besoin d’avoir une relation fusionnelle avec ces derniers pour proposer son aide: Jade n’a jamais été si proche que ça de son père, mais elle assure que cette expérience a contribué à solidifier leur relation.

«C’est un drôle de moment à vivre avec son parent, mais ça rapproche, ça amène des fous rires et c’est tellement rassurant de savoir que son parent n’est pas seul et qu’il est heureux!»

Et ça, franchement, c’est suffisant pour tenter sa chance.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.