Habitation et immobilier
08:19 15 avril 2022 | mise à jour le: 15 avril 2022 à 09:15 Temps de lecture: 2 minutes

Marché immobilier sous pression avant la hausse des taux d’intérêt

Marché immobilier sous pression avant la hausse des taux d’intérêt
Photo: Tableau gracieuseté - APCIQ

STATISTIQUES. L’activité dans le marché immobilier de la province a continué de ralentir au 1er trimestre de 2022, avec un nombre de reventes résidentielles s’établissant à 25 845. Or, ce recul de 17% comparé à la même période en 2021 ne dit pas tout sur l’état réel de la situation. En effet, la vigueur persistante de la demande demeure freinée par le manque de propriétés en inventaire.

Ainsi, bien que ce ralentissement soit notable en comparaison à l’activité transactionnelle exceptionnelle des deux dernières années, elle demeure plus élevée que la moyenne historique des 1ers trimestres avant le choc de la pandémie. Par le passé, rappelle l’Association professionnelle des courtiers immobiliers du Québec (APCIQ)ce cumulatif se situait plus près des 20 000 transactions.

«Les acheteurs ont encore été très actifs sur le marché au 1er trimestre de 2022. Anticipant la hausse des taux d’intérêt, ils magasinent tous azimuts, avec une préapprobation bancaire et un taux hypothécaire réservé en poche», remarque Charles Brant, directeur du Service de l’analyse du marché de l’APCIQ.

«Ce regain de demandes a contribué à faire chuter davantage les inscriptions en vigueur. Il en résulte une baisse généralisée et tendancielle du niveau de transactions et un regain de pression élevée sur les prix», ajoute-t-il

Baisses généralisées

Selon l’analyse de l’APCIQ, toutes les régions métropolitaines ont connu un recul des ventes au 1er trimestre de 2022. Le ralentissement a été plus important dans les régions du sud de la province, telles que Sherbrooke (-22%), Montréal (-16%), et Gatineau (-15%). À Québec (-13%), Trois-Rivières (-11%) et Saguenay (-6%), les replis ont été plus modérés.

Plus précisément, l’agglomération urbaine de la Capitale a enregistré 2859 transactions entre janvier et avril 2022. Par ailleurs, le nombre d’inscriptions pour la revente auprès des courtiers immobiliers s’élève à 2388 propriétés. Bien sûr, des vendeurs s’ajoutent continuellement et heureusement, car cela représente à peine l’inventaire nécessaire pour un trimestre d’activité.

Tableau gracieuseté – APCIQ

Métro Média

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.