12:00 27 mars 2022 | mise à jour le: 27 mars 2022 à 12:07 Temps de lecture: 5 minutes

Cinq choses à savoir sur le spinning à la maison

Cinq choses à savoir sur le spinning à la maison
Photo: Gracieuseté AscendLe spinning à la maison a vraiment gagné en popularité pendant la pandémie.

Les gyms ont rouvert, mais à force de pédaler en solo pendant la pandémie, certain.e.s ont réellement pris goût au spinning à la maison. On décortique le buzz en cinq points.

La gloire et le déclin de Peloton

Même avant la crise sanitaire, la compagnie américaine spécialisée dans le cardio-vélo Peloton avait le vent dans les voiles. Et quand tout a fermé en mars 2020, sa popularité a explosé. Sur Instagram, tout le monde semblait soudainement avoir décoré son salon d’un vélo Peloton. L’entreprise a enregistré des ventes records, malgré les appareils et les abonnements onéreux.

Puis la planète s’est progressivement déconfinée et les commandes ont chuté. Un enfant est décédé à cause d’un tapis roulant, ce qui a entraîné un rappel massif de ces appareils, des compétiteurs sont entrés en jeu (ainsi que des poursuites judiciaires contre eux) et, le comble, un des personnages principaux de la suite de la série mythique Sex and the City est mort en utilisant un vélo Peloton. Ouch!

Un vélo québécois!

Le spinning à la maison est cependant loin d’être mort, notamment à cause de l’entreprise québécoise Ascend qui a lancé au début de 2022 des vélos de qualité à des prix abordables, mais sans écran intégré (contrairement à Peloton).

Deux modèles: un avec mécanisme de résistance en feutre (399 $), et un autre avec mécanisme de résistance magnétique plus silencieux (499 $), idéal pour ne pas réveiller la maisonnée ou ne pas enterrer la voix du coach virtuel.

Faciles à utiliser et munis d’un petit écran (à batterie) qui indique la vitesse et la distance parcourue, ils conviennent aux novices comme aux plus expérimenté.e.s. On le commande en ligne, l’assemble en deux temps, trois mouvements puis reste plus qu’à pédaler. Un support nous permet de lire simultanément ou d’y déposer téléphone ou tablette.

Et le mécanisme, il est robuste. Pas de petits crics et cracs. Le cadre est en acier renforcé et la roue d’inertie lourde (29 lb) est solide.

Des cours en ligne

Sur Instagram ou YouTube: plusieurs professeurs de spinning publient leurs cours en ligne et parfois même en direct.

Spotify: la plateforme de diffusion en continu renferme plusieurs listes de lecture conçues spécifiquement pour le spinning, avec même les BPM (battements par minute) pour chaque chanson. Un exemple ICI.

Afterglow: il s’agit d’un collectif de Montréalaises qui donnent des cours virtuels en direct (et en présentiel) gratuits. Les cotisations volontaires sont cependant bienvenues et sont acheminées à des organismes de charité.

B.Cycle: le studio de spinning montréalais propose plus de 30 entraînements en direct par semaine, en plus de milliers de vidéos préenregistrées (45$ par mois ou 360$ par année). C’est l’un des rares studios à proposer des séances en français.

C’est gagnant!

La facture d’un cours de spinning en salle peut facilement monter jusqu’à 30 $ lorsque celui-ci est acheté à l’unité. Avoir son propre vélo devient donc rapidement rentable. Vous pouvez en plus rattraper vos émissions prefs en même temps. (Oui, même And Just Like That malgré le fait que Mr. Big est décédé sur son vélo stationnaire.)

On se tanne ou pas?

Mais une grande question demeure: laisserez-vous la poussière s’accumuler sur votre vélo ou résisterez-vous à l’envie de le vendre sur Marketplace après quelques semaines?

«Je ne pense pas, parce que tu n’as pas besoin de t’y connaître ou d’être super en forme pour apprécier le spinning, tranche Stéfanie Stergiotis, professeure de vélo-cardio. Perso, j’ai eu les meilleures endorphines de ma vie en faisant ce sport.»

Évidemment, lorsqu’on est en solo, l’effet de groupe entraînant est moins puissant. Cependant, c’est beaucoup moins intimidant de pédaler à la maison (ou de prendre une pause), surtout lorsqu’on est un sportif ou une sportive débutant.e.

«Tu es maître de la résistance que tu mets sur ton vélo. [Quand tu commences à la maison], ça permet de faire tes premiers pas et de prendre confiance en toi», affirme Mme Stergiotis, en précisant que tout le monde – peu importe son niveau – est aussi bienvenu en cours.

Et comme plusieurs jonglent avec des horaires surchargés, il devient vraiment plus facile de faire les 30 minutes d’activité physique quotidienne recommandées lorsque votre vélo trône dans votre salon. Plus de déplacements au gym, allez hop, on embarque… pendant que le souper cuit au four!

Les critères pour acheter un vélo stationnaire

  • Une roue d’inertie d’au moins 20 lb: sinon ce n’est pas suffisant pour créer un véritable effort;
  • Une roue magnétique: ça garantit un entraînement plus silencieux;
  • Un banc ajustable: pour un confort optimal;
  • Un banc confortable: s’il est trop ferme, vous risquez de vous tanner rapidement;
  • Des pédales «à clip»: ça permet une meilleure stabilité. L’effort physique est également optimisé;
  • Un guidon ajustable: pour ne pas être à bout de bras ou recroquevillé.e;
  • Un vélo qui convient à notre grandeur: certains modèles moins ajustables ne conviennent pas aux personnes de petite ou grande taille.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.