08:01 26 janvier 2022 | mise à jour le: 25 janvier 2022 à 16:11 Temps de lecture: 3 minutes

Arrêter de fumer, aussi un choix écolo

Arrêter de fumer, aussi un choix écolo
Photo: Istock

Fumer tue, fumer coûte cher, fumer donne le cancer. On le sait, et c’est généralement ce qui finit par nous convaincre d’arrêter. Mais, laisser tomber la cigarette, c’est aussi une manière de réduire son impact sur la planète. La preuve en chiffres.    

De la plantation de tabac au mégot qui aboutit souvent sur le trottoir, la cigarette pollue à toutes les phases de sa vie (en plus de vous pourrir la santé). Au terme de la Semaine pour un Québec sans tabac et à l’approche du Défi J’arrête, j’y gagne!, on se penche sur les effets néfastes du tabac sur la planète, histoire de finir de vous convaincre!   

«Pour mesurer l’impact [de la cigarette] sur l’environnement, il faut analyser l’ensemble de son cycle de vie. […] On peut d’emblée noter les impacts d’un point de vue agricole, lors de la culture du tabac elle-même. Vient ensuite la production qui pollue aussi et exige des ressources en eau et en énergie. Finalement, il y a aussi toute la pollution en fin de vie de la cigarette: celle des mégots», résume Amélie Côté, analyste en réduction à la source chez Équiterre. 

L’industrie du tabac  

  • 32 400 km2: en 2020, 32 400 km2 de terres arables (une terre qui peut être labourée et cultivée) ont été consacrés à la culture du tabac. Une superficie plus grande que celle de la Gaspésie.  
  • 600 millions: on estime que la culture du tabac est responsable de la disparition de 600 millions d’arbres par année dans le monde. Les pesticides et autres intrants chimiques utilisés pour cultiver le tabac abîmant rapidement les sols, la déforestation permet donc de rendre de nouvelles parcelles de terrain cultivables. Le bois est aussi utilisé pour le séchage des feuilles de tabac.  
  • La plante qui produit le tabac (Nicotiana tabacum) étant particulièrement fragile, elle requiert beaucoup d’eau et l’utilisation de pesticides qui nuisent à la biodiversité.  

La cigarette et ses mégots 

  • 4,5 milliards: 4,5 milliards de mégots de cigarette sont jetés chaque année dans le monde.  
  • 12: un mégot de cigarette met en moyenne 12 ans à se décomposer. Chacun comporte des résidus de produits toxiques contenus dans la cigarette et peut contaminer à lui seul jusqu’à 500 litres d’eau.   
  • 4000: une cigarette contient plus de 4000 produits chimiques différents. Une centaine d’entre eux, notamment la nicotine et plusieurs métaux lourds (plomb, mercure, chrome, etc.), sont nocifs pour l’environnement. 
  • 10%: environ 10% des feux de forêt seraient causés par des mégots de cigarette; 40 millions d’hectares de forêt seraient ainsi détruits chaque année. 

On peut s’inscrire au Défi J’arrête, j’y gagne! jusqu’au 7 février.

Sources: Québec sans tabac, Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture, UN CC Learn, Centre de recherches pour le développement international du Canada

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.