Inspiration
09:12 26 novembre 2021 | mise à jour le: 30 novembre 2021 à 11:39 Temps de lecture: 3 minutes

Flambée des prix des propriétés récréatives d’hiver

Flambée des prix des propriétés récréatives d’hiver
Photo: gracieuseté RLTélétravail et recherche de quiétude ont favorisé l’essor du marché immobilier de villégiature à proximité des pentes de ski, selon une analyse de Royal LePage.

IMMOBILIER. La proximité des montagnes de ski au Québec a fortement gagné en popularité durant la pandémie. Cet attrait ressort clairement de la récente Étude sur les propriétés récréatives d’hiver de Royal LePage.

Le principal constat est à l’effet que le prix médian a grimpé de 22,1% depuis le début de l’année, pour atteindre 422 500$. Une situation attribuable à une pénurie d’inventaire combinée à une hausse de la demande des acquéreurs urbains en quête d’une oasis de quiétude.

Stoneham et Lac-Beauport

Dans le secteur de Stoneham et Lac-Beauport, le phénomène se traduit par une augmentation de 17,1% du prix médian d’une résidence à 410 000$. Il appert que l’inventaire de propriétés récréatives sous les 400 000$ y est devenu quasi inexistant. Pour ceux à la recherche d’un bien immobilier près des pentes ou à distance de marche de la montagne, le seuil de prix minimal oscille autour de 700 000$ pour une maison unifamiliale et de 250 000$ pour une copropriété.

«Le défi de cette surchauffe est que de nombreuses propriétés sont vendues à un prix considérablement plus élevé que les évaluations des institutions financières. Cela oblige les acheteurs à être plus créatifs sur le plan du financement. La hausse à venir des taux d’intérêt pourrait ralentir l’ascension des prix en deuxième moitié de 2022 et favoriser une hausse d’inventaire sur le marché», observe Marc Bonenfant, courtier immobilier Royal LePage Inter-Québec.

Mont Sainte-Anne

Depuis le début de l’année, le prix médian d’une maison unifamiliale aux abords du mont Sainte-Anne a crû de 8,9%, pour atteindre 275 000$. En parallèle, le prix médian d’une copropriété dans le secteur a augmenté de 13,6%, pour se situer à 125 000$. Pour ceux à la recherche d’un bien immobilier près des pentes ou à distance de marche de la montagne, le prix d’entrée de gamme demeure assez similaire.

«Les abords du mont Sainte-Anne figurent parmi les marchés de villégiature réputés les plus abordables de la province. Les acquéreurs de résidences secondaires y sont nombreux et profitent d’une localisation idéale, entre Québec et Charlevoix. L’arrivée du Club Med (à Petite-Rivière-Saint-François) promet aussi d’accroître l’engouement pour le tourisme et la location à court terme dans la région», souligne Michèle Fournier, vice-présidente Royal LePage Inter-Québec. Une progression de 4% est anticipée en 2022.

3,5% à 4% = hausse du prix médian anticipée en 2022 dans les marchés de villégiature d’hiver de la région de Québec.

Aperçu de l’évolution de la situation dans les principaux marchés de villégiature au Québec. Tableau gracieuseté

Métro Média

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.