Inspiration
14:16 21 juillet 2021 | mise à jour le: 2 novembre 2021 à 15:04 Temps de lecture: 3 minutes

Épicerie nutritive et économique

Épicerie nutritive et économique
La planification est la clé d’une épicerie complète et pratique. /123RF

En lisant le titre on se demande: est-ce que ça se peut? Parce qu’on aimerait bien manger plus santé, mais la qualité a un coût et avec les actuelles montées des prix en épicerie, le défi devient de plus en plus grand. Voici quelques tactiques pour nous aider.

La base pour économiser sur la nourriture, c’est de prendre connaissance des spéciaux de la semaine et de faire sa planification de repas en fonction des rabais. Vanessa Daigle, diététiste et nutritionniste, rappelle que la clé d’une commande d’épicerie efficace est la planification. «Ce que les gens font très peu, c’est de planifier les légumes d’accompagnement. Selon le guide canadien, on devrait avoir la moitié de notre assiette en légumes, alors que souvent on a plus tendance à planifier par protéines. Ce qui fait qu’on se retrouve parfois avec une petite salade vite faite ou deux-trois morceaux de concombre», explique-t-elle. Elle nous suggère donc de tout de suite penser à quels légumes accompagneront le filet de porc prévu. «Asperges grillées, papillote, choux de Bruxelles? Internet regorge de recettes de légumes, il faut explorer un peu», ajoute-t-elle.

Justement, en ce qui concerne l’exploration et les changements alimentaires, rien ne sert de tout chambouler d’un coup puisque souvent ce type de changement drastique ne dure qu’un temps. «Je suggère de s’en tenir à des recettes que l’on maitrise pour trois repas sur quatre, avec une recette qui nous sort de notre zone de confort.»

Une fois à l’épicerie

Pour viser plus santé, notre panier doit contenir une plus grande partie d’aliments non transformés. Côté protéines, Vanessa Daigle nous invite à oser essayer les fruits de mer, les poissons blancs et les protéines végétales, au lieu de systématiquement acheter du saumon. Pour nous aider, trouver une recette avant d’aller à l’épicerie est le seul moyen de s’assurer d’avoir tous les ingrédients en mains au retour.

La diététiste insiste sur un fait: le lait et les produits laitiers, ou les substituts de produits laitiers n’ont pas disparu du guide alimentaire. Ils ont seulement changé de catégorie et se retrouvent maintenant dans celle des protéines. «Si on ne les aime pas, il faut se tourner vers les boissons végétales parce que sinon on n’a pas assez de calcium dans notre alimentation. Même s’il y en a un peu dans certains légumes et noix, ça ne comble pas les besoins.»

«Les grains entiers c’est pas juste bon pour le pain, c’est aussi valable pour les pâtes, les bagels, et les céréales.»

-Vanessa Daigle

FACEBOOK : Vanessa Daigle Nutritionniste | IG : van_nutritionniste

Site web : www.vdnutrition.com

 

Lire aussi : La liste à penser de Geneviève Marchand, nutritionniste

 

 

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *