justice
15:50 20 décembre 2016

Un enragé du volant, un fils violent et un voyeur reçoivent leur peine

TRIBUNAL. Deux individus ont reçu leur peine récemment pour des crimes perpétrés avec un haut niveau de violence, tandis qu’un autre ayant un penchant pour le voyeurisme s’en est tiré à meilleur compte. Les trois causes ont connu leur dénouement la semaine dernière au palais de justice de Québec.

Le prévenu a laissé entendre qu’il pourrait déménager pour éviter les problèmes

Photo TC Media – Archives

Dominique Moreau

Résident de Portneuf, Dominique Moreau a été condamné à purger un résiduel de peine de 17 mois de prison en soustrayant la détention provisoire. La sentence est assortie d’une probation de 3 ans, d’un suivi de 2 ans, d’un prélèvement d’ADN et d’une interdiction de conduire durant 2 ans après sa liberté. L’homme âgé de la cinquantaine cumulait plusieurs chefs d’accusation pour conduite dangereuse, fuite et méfait.

Moreau est cet individu qui a été impliqué dans plusieurs incidents à caractère violent. En mai 2014, il a eu un accès de rage au volant contre une conductrice de près de 70 ans. L’été suivant, il a fait vivre une soirée dramatique à un couple âgé de la Mauricie en chicane avec sa sœur. Après avoir tabassé l’homme de 67 ans, il a fracassé une fenêtre de leur domicile et versé de l’essence en menaçant d’y mettre le feu.

L’individu au tempérament bouillant est aussi à l’origine de graffitis dénonçant les activités de l’aéroport de Neuville, contre lequel il est un farouche opposant. Remis en liberté pour suivre une thérapie, il a à nouveau pété les plombs en emboutissant volontairement une auto-patrouille de la Sûreté du Québec sur l’autoroute 40. Moreau avait dû être maîtrisé avec du poivre de Cayenne, avant d’être remis en prison.

Keven Lachance

Ayant reconnu sa culpabilité à une panoplie de chefs d’accusation, dont trois pour voies de fait armées et deux pour voies de fait graves, Keven Lachance a reçu une peine résiduelle de 16 mois et 15 jours assortie d’une probation de 2 ans. Le jeune homme de 26 ans faisait aussi face à des accusations d’usage d’une substance volatile malfaisante lors d’une agression, ainsi que de méfait, bris de conditions et entrave à l’enquête.

Lachance a notamment agressé son père dans un immeuble de Beauport, en mars dernier. La dispute a dégénéré et il lui a asséné des coups de couteau au dos. Le quinquagénaire avait été conduit à l’hôpital par ambulance, pour soigner ses blessures. Les pompiers étaient intervenus dans le même immeuble, une semaine plus tôt, pour une agression au poivre de Cayenne. Plusieurs résidents avaient été incommodés.

Frédéric Thibault

Ayant reconnu sa culpabilité pour des délits de voyeurisme, Frédéric Thibault s’en est tiré avec un sursis de sentence. Le jeune homme avait été repéré par les caméras de surveillance dans des grands magasins et des espaces publics. Il a fait 34 victimes qu’il tentait de filmer en glissant son téléphone cellulaire sous leur jupe. La peine est assortie d’une probation de 3 ans et d’un suivi de 2 ans. Thibault s’est également engagé à faire 150 heures de travaux communautaires, ainsi qu’à déposer un don de 1000$ à un organisme de bienfaisance.

Québec Hebdo

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *