justice
21:45 9 juin 2016

Report de peine pour départager les fichiers de porno juvénile

TRIBUNAL. Les représentations sur la peine n’ont pu être complétées dans le dossier de David Boivin, déjà reconnu coupable de quatre chefs d’accusation en lien avec de la pornographie juvénile. C’est que les parties ne s’entendent pas sur le nombre de fichiers consultés sur Internet et produits par l’accusé dans la garderie en milieu familial exploitée à Québec par sa mère.

François Cattapan


Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles en vedette