justice
16:35 17 novembre 2016 | mise à jour le: 17 novembre 2016 à 16:35 temps de lecture: 2 minutes

Complément de preuve contre l’homme qui a menacé Lehouillier

TRIBUNAL. Soupçonné d’avoir proféré des menaces de mort contre plusieurs personnes, dont le maire de Lévis Gilles Lehouillier, Tommy Roseberry-Doré a fait un bref passage, jeudi, au palais de justice de Québec. En liberté conditionnelle, le jeune homme de 27 ans était de retour pour un complément de divulgation de la preuve.

Tommy Roseberry-Doré en compagnie de son avocat Me Yves Savard. (Photo TC Media – François Cattapan)

La cause a été reportée au 17 janvier, afin de permettre à l’avocat de la Défense, Me Yves Savard, d’analyser les nouveaux éléments déposés par la Couronne. C’est à cette date que sera prise la décision d’entamer les procédures. Aucune offre de règlement n’a été déposée à cette étape.

Rappelons que Roseberry-Doré fait face à des accusations «d’avoir sciemment proféré des menaces de causer la mort ou des lésions corporelles» contre le maire Lehouillier, ainsi que des infirmières de l’Hôpital de Lévis. Le prévenu a aussi harcelé deux personnes, au point de faire craindre pour leur sécurité, en plus d’avoir enfreint des conditions de remise en liberté dans une cause précédente.

S’affichant sur les réseaux sociaux sous le surnom d’Atomik Dorion, l’amateur de rap collectionne les photos de lui-même sur des scènes de chasse. À l’étape de son enquête caution, il a fait l’objet d’une évaluation psychologique avant d’être remis en liberté sous promesse de comparaître à chaque étape des procédures.

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *