justice
11:40 7 février 2018 | mise à jour le: 7 février 2018 à 11:40 temps de lecture: 2 minutes

L’incendiaire de l’auto du président du CCIQ reconnaît sa culpabilité

TRIBUNAL. Accusé d’avoir allumé l’incendie ayant ruiné, en août dernier, la voiture du président du Centre culturel islamique de Québec (CCIQ), Mathieu Bilodeau a plaidé coupable, mardi, au palais de justice.

Palais de justice de Québec.

(Photo TC Media – Archives)

D’après les faits dévoilés en Cour, il ne s’agirait pas d’un crime haineux, mais plutôt d’une étourderie d’un individu déséquilibré. L’accusé de 34 ans aurait été encouragé par un autre suspect dans cette affaire, Marc Gagnon. Celui-ci aurait mis Bilodeau au défi en promettant des cigarettes à l’homme atteint de déficience intellectuelle.

La voiture du président du CCIQ, Mohamed Labidi, a été ruinée par le feu dans la nuit du 6 août. Précédemment, le duo d’incendiaires aurait également allumé divers incendies, essentiellement dans des conteneurs à déchets près de commerces.

C’est ce qui fait dire à l’avocate du prévenu que son client n’avait aucune intention précise contre la communauté musulmane, selon ce que rapporte Radio-Canada. Me Marie-Pier Bertrand ne croit pas que les méfaits peuvent être qualifiés de «crimes à caractère haineux», comme l’avaient évoqué les policiers en cours d’enquête.

Mathieu Bilodeau doit revenir devant le Tribunal d’ici la fin du mois, à l’étape des représentations sur la peine à lui être imposée. De son côté, Marc Gagnon doit subir son procès en mai prochain.

TC Media

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *