justice
12:48 7 mars 2018 | mise à jour le: 7 mars 2018 à 12:48 temps de lecture: 2 minutes

Kidnappeur de Lebourgneuf non responsable de ses actes

TRIBUNAL. L’individu qui avait enlevé une de ses voisines dans un logement du quartier Lebourgneuf à Québec, en janvier, n’est pas apte à subir un procès. Charles Brisson a été déclaré non criminellement responsable pour cause de troubles mentaux, cette semaine au palais de justice de Québec.

Justice.

(Photo Deposit – Alexey Klementiev)

Selon ce qu’il a été démontré en Cour, l’homme de 39 ans était persuadé que la jeune femme qu’il a kidnappée, dans la nuit du 5 janvier dernier, était victime d’agression et de viol à répétition. Son intention était de la sauver et de la protéger en l’amenant dans un lieu sûr.

Pour mettre son plan à exécution, Brisson a défoncé la porte d’un appartement voisin à l’aide d’une planche. Celle-ci lui a ensuite servi à assommer le conjoint de la jeune femme, avant de l’amener de force avec lui. Il s’était ensuite enfui au volant de son véhicule en compagnie de sa passagère éberluée, en direction du Bas-Saint-Laurent, avec les policiers à ses trousses.

La cavale a été stoppée dans la région de Montmagny, sans causer des blessures. Un rapport d’expertise a révélé que le prévenu était en état de psychose au moment des faits, potentiellement aggravé par une surconsommation de drogue.

Devant son inaptitude à subir son procès, les accusations pour introduction par effraction, voies de fait et enlèvement ont toutes été abandonnées. Pour l’instant, Charles Brisson demeure détenu en milieu hospitalier, jusqu’à ce que le Tribunal administratif du Québec statue sur son sort.

TC Media

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *