justice
16:03 31 janvier 2018 | mise à jour le: 31 janvier 2018 à 16:03 temps de lecture: 2 minutes

Thierno-Oury Barry envisage de plaider coupable

TRIBUNAL. Principal suspect dans la série d’agressions sexuelles perpétrées à l’automne 2016 dans une résidence étudiante de l’Université Laval, Thierno-Oury Barry a renoncé à la tenue de son enquête préliminaire. À sa prochaine visite au palais de justice de Québec, il envisage la possibilité de plaider coupable.

Thierno-Oury Barry pourrait plaider coupable à son retour au palais de justice de Québec le 5 mars prochain.

(Photo TC Media – Archives)

De passage en Cour, mercredi matin, l’accusé a informé le juge de ses intentions par la voix de son avocate. Selon les informations obtenues, il reviendra au palais de justice le mercredi 7 mars pour la tenue de son procès.

C’est à cette étape qu’il décidera s’il plaide coupable. En écourtant ainsi les procédures, il pourrait bénéficier d’une entente commune pour une peine moins sévère. Le magistrat prend généralement en considération le fait qu’un prévenu reconnaisse ses torts, évite la tenue d’un procès et, surtout, dispense les victimes d’avoir à témoigner.

Thierno-Oury Barry fait face à 12 chefs d’accusation, dont introduction par effraction, agression sexuelle, ainsi qu’introduction par effraction dans le but de commettre un acte criminel. S’ajoutent aussi deux chefs de tentative d’introduction par effraction.

Les faits qui sont reprochés au jeune homme de 21 ans se seraient déroulés en octobre 2016, au pavillon Alphonse-Marie-Parent du campus de l’Université Laval. Les victimes étaient toutes des étudiantes âgées entre 18 et 20 ans.

TC Media

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *