justice
18:25 8 février 2017 | mise à jour le: 8 février 2017 à 18:25 temps de lecture: 3 minutes

Conduite dangereuse, vol de véhicule et… bonbons truqués

TRIBUNAL. Quelques dossiers d’intérêt revenaient au palais de justice de Québec, à des étapes préliminaires. Un pour avoir happé un piéton en conduisant avec les facultés affaiblies, un autre pour vol de véhicule en échange d’un vélo et un dernier pour avoir inventé une histoire de bonbons d’Halloween dangereux.

Enquête préliminaire pour Christie-Sanguinet

Absent à la comparution pour des raisons de santé, mercredi, Paul Christie-Sanguinet était représenté par son avocate. Celle-ci a réservé son choix pour une étape ultérieure et réclamé la tenue d’une enquête préliminaire. L’individu qui a happé un piéton sur le boulevard Valcartier, dans la nuit du 9 octobre dernier, alors qu’il n’était pas en état de conduire, reviendra en Cour le 6 mars à l’étape de la désignation.

Rappelons que l’accident s’est produit à la hauteur du 1719 boulevard Valcartier, sur le territoire de Saint-Gabriel-de-Valcartier. Gravement blessé, le piéton a dû être longuement hospitalisé. Le conducteur âgé de 31 ans avait été localisé par la police peu de temps après qu’il eut quitté les lieux. Christie-Sanguinet fait face à trois chefs d’accusation pour conduite avec les facultés affaiblies, conduite dangereuse causant des lésions et délit de fuite.

Grannary gardé détenu

Accusé de vol de véhicule et de conduite dangereuse alors qu’il était en état d’ébriété, Mario Grannary a vu sa demande de remise en liberté rejetée, mardi. Vivant de l’aide sociale et profitant du programme de méthadone pour lutter contre une dépendance à la morphine, c’est surtout la longue liste d’antécédents judiciaires cumulés depuis les années 1990 par l’homme de 41 ans et, plus particulièrement, ses nombreux bris d’engagement qui ont convaincu le juge Christian Boulet de le garder incarcéré.

La promesse de suivre une thérapie fermée de 6 mois à la Maison Carignan n’a pas davantage attendri le magistrat. Si le prévenu est sérieux, il pourra toujours y être admis à la fin des procédures judiciaires. Grannary est cet individu qui a laissé son vélo contre un véhicule en marche devant un guichet automatique de Québec. Après une virée dans un bar de Charlesbourg, duquel il s’est fait expulser, l’accusé est parti en trombe, faisant de manœuvres dangereuses jusqu’à perdre le contrôle dans un banc de neige. Son dossier reviendra en Cour le 23 février.

Preuve divulguée contre Bédard

Marc Bédard a effectué un bref passage devant le juge, mercredi, alors que la Couronne a divulgué la preuve contre lui à son avocate. Le résident du centre-ville de Québec est accusé de méfait public pour avoir fait une fausse déclaration aux policiers. Au lendemain de la fête de l’Halloween, le jeune père de famille a eu l’idée de porter plainte pour des bonbons contenant des pièces métalliques. Une enquête aura révélé la supercherie. Il reviendra le 14 mars pour la suite des procédures.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *