justice
16:50 7 février 2017 | mise à jour le: 7 février 2017 à 16:50 temps de lecture: 2 minutes

Cédrick Fortier passera 4 mois en prison pour «sextorsion»

TRIBUNAL. Bien que les torts subis par quatre des cinq victimes mineures sont faibles et qu’il se soit repris en main, Cédrick Fortier devra purger une peine de 4 mois pour tentative de «sextorsion» à leur endroit. Le degré de sophistication de l’arnaque sur les réseaux sociaux a été estimé suffisamment grave pour l’envoyer derrière les barreaux.

Justice

Depositphotos.com – Vladru

Dans sa décision, le juge Christian Boulet a rappelé que Fortier avait créé un double profil Facebook pour berner ses victimes. Dans celui du méchant nommé Dupré, il harcelait et menaçait pour obtenir des photos dénudées des jeunes filles âgées entre 14 et 17 ans. Dans le profil à son nom, il jouait les héros en disant pouvoir intervenir auprès de Dupré, pour effacer les publications compromettantes.

Il ressort du récit des événements survenus à Québec vers la fin de 2014 et le début de 2015, que quatre des victimes n’ont pas cru au subterfuge. Sachant qu’aucune photo d’elles ne circulait sur les réseaux sociaux, elles ont refusé d’embarquer dans une spirale d’échanges avec l’accusé alors âgé de 19 ans. La plupart l’ont carrément envoyé paître et ont coupé la communication en retirant Fortier et Dupré de leurs contacts.

Toutefois, le juge Boulet a noté que la cinquième victime avait été plus affectée par le manège imaginé par l’accusé. «Celle-ci s’est sentie coincée, au point d’avoir songé à se suicider. Le degré de responsabilité s’avère donc très grand, estime-t-il. Le jeune homme cherchait à contrôler ses victimes pour assouvir ses besoins de confiance et de puissance, sans se soucier des impacts sur les autres.»

Le magistrat souligne enfin que Fortier a plaidé coupable, émis des regrets pour ses gestes et suivi une thérapie sexologique. Le cheminement de l’accusé, aujourd’hui âgé de 21 ans, s’oriente positivement et le risque de récidive est faible. La peine de prison de 4 mois est assortie d’une probation de 3 ans, d’un prélèvement d’ADN, d’une interdiction d’accès à un ordinateur personnel pour 10 ans et de 200 heures de travaux communautaires.

TC Media

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *