justice
22:01 20 février 2017 | mise à jour le: 20 février 2017 à 22:01 temps de lecture: 2 minutes

Poursuite pour fouille à nu annulée

Contre toute attente, à quelques jours du procès civil devant débuter le 20 février, la mère de l’adolescente ayant subi une fouille à nu à l’école secondaire de Neufchâtel s’est désistée. Sa poursuite en dommages de 383 000$ contre la Commission scolaire de la Capitale et la direction de l’école est ainsi retirée, et donc, elle ne connaîtra pas de dénouement.

Palais de justice de Québec

(Photo TC Media – Archives)

La décision en ce sens a été prise au début du mois de février. L’information a été confirmée par Marie-Elaine Dion, conseillère en communication de l’organisme d’enseignement. D’ici à ce que le désistement soit officialisé à la Cour, la direction de la CS de la Capitale n’a pas l’intention d’émettre d’autres commentaires sur le sujet.

Les avocats au dossier n’ont pas précisé les raisons du désistement. Étant donné qu’il y a eu entente entre les parties et consentement, la poursuite a pu être retirée sans frais.

Rappelons que les procédures judiciaires avaient été entreprises il y a deux ans. À l’époque, la mère de la plaignante voulait protester contre ce qu’elle qualifiait de «fouille abusive et harcèlement psychologique de la part des autorités scolaires».

Soupçonnée de vendre de la drogue, l’adolescente avait été convoquée au bureau de la directrice d’école le 12 février 2015. Elle lui avait demandé de se dévêtir en sous-vêtements derrière un drap pour fouiller ses vêtements. Aucune substance n’avait été trouvée sur elle ni dans son casier, mais la jeune fille de 15 ans avait néanmoins été suspendue puis changée d’école.

TC Media

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *