justice
15:00 27 octobre 2017 | mise à jour le: 27 octobre 2017 à 15:00 temps de lecture: 2 minutes

Le procès d’Alexandre Bissonnette fixé au 26 mars

TRIBUNAL. La date du procès du présumé tireur de la Grande mosquée de Québec, Alexandre Bissonnette, a été fixée au terme d’une conférence de gestion tenue vendredi matin au palais de justice de Québec. Le juge Raymond W. Pronovost a convié les parties le 26 mars, pour le début de l’audition du dossier qui a ébranlé la capitale l’hiver dernier.

Palais de justice de Québec.

(Photo TC Media – Archives)

Tenue sous ordonnance de non-publication, la conférence de gestion a surtout permis aux parties de clarifier leur position et de fixer certains échéanciers. Le juge de la Cour supérieure a notamment demandé au procureur de la Couronne, Me Thomas Jacques, de produire un résumé des faits au dossier avant l’audience.

Une estimation sommaire prévoit que le procès qui débutera au printemps, un peu plus d’un an après la tragédie, devrait s’échelonner sur environ 2 à 3 mois. La Couronne aura environ 110 témoins à faire entendre, mais prévoit que certaines admissions permettront d’en limiter le nombre. De son côté, l’avocat de la Défense, Me Charles-Olivier Gosselin, disposera d’un délai avant le procès pour débattre de requêtes préalables.

Rappel des faits

Originaire de Cap-Rouge, Alexandre Bissonnette est le principal suspect dans la fusillade perpétrée le 29 janvier 2017 à la mosquée du chemin Sainte-Foy. Il fait face à 6 chefs d’accusation pour meurtre et 6 chefs d’accusation pour tentative de meurtre. Présent dans le box vitré des accusés, le jeune homme de 27 ans arborait un toupet allongé et une moustache.

TC Media

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *