justice
19:57 3 mars 2017 | mise à jour le: 3 mars 2017 à 19:57 temps de lecture: 2 minutes

Attentat à la Mosquée: une partie du mandat de perquisition rendu public

TRIBUNAL. Selon des documents caviardés qui ont été mis à la disposition des médias aujourd’hui, c’est le père d’Alexandre Bissonnette lui-même qui a mentionné aux policiers, le 30 janvier dernier, que son fils possédait un ordinateur personnel, qui se trouvait à leur résidence sur la rue du Tracel, à Cap-Rouge.

Alexandre Bissonnette est accusé de 6 meurtres. (Photo tirée de Facebook)

Le juge Alain Morand a rendu à la disposition des médias, cet avant-midi, une partie du mandat de perquisition effectué chez les parents d’Alexandre Bissonnette, à Cap-Rouge. Ce document, non touché par l’ordonnance de non-publication, permet de faire la lumière sur le processus qui a mené à cette perquisition qui a suivi l’attentat du 29 janvier dernier, au Centre culturel islamique de Québec.

Les policiers ont donc obtenu un mandat de perquisition pour mettre la main sur l’ordinateur du suspect «considérant que des infractions ont été commises à savoir meurtre et tentative de meurtre», peut-on lire dans le document.

La dénonciation en vue d’obtenir le mandat raconte également l’intervention des premiers policiers envoyés sur les lieux du drame, qui ont eux-mêmes constaté les corps inanimés sur le sol de la mosquée. C’est Me Jean-François Côté, l’avocat du consortium média qui a permis d’obtenir ces documents.

D’autres documents caviardés reliés à cette affaire pourraient être remis aux médias le 31 mars.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *