justice
15:35 11 avril 2017 | mise à jour le: 11 avril 2017 à 15:35 Temps de lecture: 3 minutes

Victime de vol trahie par un sac rempli de drogue

TRIBUNAL. Habitué du palais de justice de Québec, Dave Beaulieu vient à nouveau de prendre le chemin des cellules. Celui qui s’est fait connaître pour avoir quitté les lieux d’un accident en laissant deux enfants dans son véhicule vient d’être condamné à purger une peine de détention additionnelle, cette fois pour trafic de drogue et extorsion.

Porte de prison.

(Photo TC Media – Archives)

L’homme de 40 ans bien connu des policiers s’est retrouvé au cœur d’une altercation lors d’une tentative de vol survenue à son domicile. Dépêchés sur place, les policiers de Québec ont rencontré l’occupant et rapidement constaté que le sac convoité contenait une importante quantité de stupéfiants. Épinglé pour trafic, Beaulieu trimballait plus de 1000 comprimés de méthamphétamine, ainsi que des dizaines de grammes de cocaïne, de cannabis et de champignons magiques.

Selon le récit des événements, Beaulieu aurait exigé une compensation de 10 000$ à une connaissance qu’il soupçonnait d’avoir comploté avec les malfaiteurs pour s’emparer de sa réserve de drogue. Il aurait appuyé sa requête en lui faisant savoir qu’il avait déjà tranché la gorge de quelqu’un pour moins que ça. Une menace qui a valu à l’accusé l’ajout de 2 chefs d’accusation pour extorsion, en plus des 5 chefs d’accusation pour trafic.

Dans leur suggestion commune, les parties ont tenu compte des nombreux antécédents judiciaires de l’accusé, qui a fait plusieurs séjours derrière les barreaux liés au trafic de drogue depuis le milieu des années 1990. Elles se sont entendues pour une peine de 36 mois de pénitencier, proposition entérinée par le juge Rémi Bouchard. Invité à se prononcer, Beaulieu a reconnu ses torts sur un ton désinvolte, avant de quitter promptement le box des accusés en direction du fourgon cellulaire.

Triste délit de fuite

Parmi les frasques notoires inscrites à son volumineux dossier, Beaulieu est cet individu qui avait abandonné deux enfants sur les lieux d’un accident qu’il avait causé, en février 2015, à l’intersection du boulevard Louis XIV et de la 10e Avenue, à Québec. Sans permis de conduire et visé par un mandat d’arrestation, il avait fui à pied les lieux de la collision impliquant trois véhicules pour ne pas être épinglé et n’avait été retrouvé qu’au bout de deux mois de cavale.

Les bambins de 2 et 4 ans, qui étaient à bord de sa voiture, avaient été conduits à l’hôpital par mesure préventive. Il s’agissait des enfants d’une amie dont il s’occupait pendant ses heures de travail, parce que la garderie qui les accueillait avait fermé ses portes.

TC Media

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *