justice
16:20 23 janvier 2017 | mise à jour le: 23 janvier 2017 à 16:20 Temps de lecture: 2 minutes

Débat sur la peine pour une ex-policière amoureuse d’un trafiquant

TRIBUNAL. Ayant reconnu sa culpabilité à des accusations d’abus de confiance et d’entrave à la justice, l’ex-policière de la Sûreté du Québec (SQ) Marie-Pierre Tremblay était de passage en cour lundi. Sa cause revenait à l’étape des représentations sur la peine.

Palais de justice de Québec. (Photo TC Media – Archives)

Les avocats des parties prévoyaient un long débat sur la sentence à suggérer au juge dans cette affaire hors de l’ordinaire. De fait, il est assez rare qu’un temps d’audience pouvant aller jusqu’à cinq jours soit réservé à ce stade des procédures. Tôt lundi matin, la cause a été suspendue jusqu’en après-midi, pour donner le temps aux avocats ainsi qu’au magistrat de prendre connaissance d’un volumineux document.

Rappelons qu’au début 2013, l’accusée de 38 ans a fréquenté Keven Harvey-Maltais, un trafiquant de drogue notoire. Durant cette idylle, la femme originaire d’Alma s’est servie d’un ordinateur de la SQ pour transmettre à son amoureux des informations du Centre de renseignements policiers du Québec (CRPQ). Les données obtenues sans autorisation par l’agente membre de l’escouade spécialisée en filature à Québec ont permis au criminel d’ajuster ses activités. Le couple a éventuellement été arrêté en juin 2013.

Au cours du procès, il a été démontré par la Défense qu’un des enquêteurs au dossier était un ami d’enfance des deux tourtereaux. Estimant que le policier aurait dû se retirer du dossier, l’avocat avait mis en doute certaines déclarations faites au procès. Parallèlement, il avait cherché à minimiser les conséquences des délits de Tremblay.

L’ex-agente de la SQ profite d’une liberté sous conditions durant les procédures qui culmineront cette semaine. Ayant suivi une thérapie, l’accusée s’est reprise en main et a entamé des études universitaires. Il va sans dire que sa carrière de policière est terminée.

TC Media

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *