justice
16:50 24 novembre 2016 | mise à jour le: 24 novembre 2016 à 16:50

Prison 15 mois pour production de cannabis à l’Île d’Orléans

TRIBUNAL. Accusé de deux chefs pour production de cannabis, Yannick Bouchard a reconnu les faits et plaidé coupable des délits qui lui sont reprochés. L’homme de Saint-François Île d’Orléans ira rejoindre en détention son complice de l’époque.

Cannabis

TC Media – Audrey-Anne Maltais

Selon le récit des faits relatés par le procureur de la Couronne, Me Jean-Simon Larouche, l’accusé avait été arrêté dans le cadre du projet Moisson de la Sûreté du Québec. Il avait alors fait l’objet d’une opération de filature et de surveillance entre mars 2013 et mars 2014, étant un bon client de l’entreprise de fourniture Hydrobec aujourd’hui fermée.

Au moment de son arrestation, le 12 mars 2014, Bouchard avait soulevé des soupçons quant à son implication dans la production de cannabis. Interpellé au volant de son véhicule, les policiers l’ont trouvé en possession de 13,5 livres d’herbe verte dans des sacs prêts à la consommation. Une perquisition menée dans la grange derrière le domicile de sa mère avait ensuite permis de saisir 200 plants et 40 autres livres de pot.

La juge Chantale Pelletier a donné droit à la suggestion commune des parties et condamné Bouchard à la même peine que son coaccusé Yves Malenfant. L’homme de 39 ans ira le retrouver en prison pour les 15 prochains mois. Quant à sa mère, Micheline Darveau, ex-conseillère municipale de Saint-François, elle a précédemment plaidé coupable à une accusation de possession de cannabis et reçu une peine de détention dans la collectivité.

Après le prononcé de la décision, Bouchard a salué sa conjointe et pris calmement le chemin des cellules du palais de justice de Québec. La juge Pelletier a ajouté à sa peine une probation de 12 mois après sa libération, ainsi que des interdictions de communiquer avec son complice et de posséder des armes à feu pour les 10 prochaines années.

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *