Faits Divers
15:27 5 novembre 2014 | mise à jour le: 5 novembre 2014 à 15:27 temps de lecture: 3 minutes

Présumé voleur arrêté à Loretteville: bons coups des policiers

INTERVENTIONS POLICIÈRES. Cet automne, les policiers du Poste de la Haute-Saint-Charles et Des Rivières ont mis la main au collet d’un présumé voleur rusé. L’individu est accusé d’avoir commis un vol de banque dans une institution financière de Loretteville.

Il a été rattrapé quelques minutes plus tard par les agents, qui ont procédé à son arrestation. Le Service de police de la Ville de Québec indique qu’il pourrait être relié à des dizaines d’autres vols qualifiés à travers la province.

«C’est un de nos beaux coups des policiers. Ils ont été très vigilants», les félicite le commandant du poste, Daniel Delisle. Après le vol, le suspect se serait changé. Lors de patrouilles, l’agent a eu un soupçon. Même si le piéton ne correspondait pas à la description, il a interpellé l’individu et ce dernier a pris la poudre d’escampette. Poursuite et ratissage s’en suivent avant qu’il soit arrêté et accusé.

Problématique sur de la Montagne

Le commandant du poste a rencontré L’Actuel cet automne afin de faire un bilan des activités policières sur le territoire, survoler les préoccupations des résidents et résumer les dossiers ayant occupé particulièrement les agents. Questionné sur la problématique de vitesse notamment sur l’avenue de la Montagne à Val-Bélair, Daniel Delisle confirme que plusieurs opérations policières ont eu lieu à plusieurs moments de la journée. «Il y a eu beaucoup de surveillance et ça continue», assure-t-il.

Répartition par priorité

L’équipe du poste de la Haute-Saint-Charles a le plus grand territoire à sa charge dans la Ville de Québec. Il s’agit de près de 250 km carrés. «Depuis juin, on répartit les appels par proximité particulièrement pour les priorités en santé et sécurité. […] Avant avec les anciennes villes quand tous les véhicules étaient occupés, les postes n’appelaient pas personne pour venir en renfort», fait valoir le commandant du poste.

Cette nouvelle méthode met à profit les ressources policières des autres territoires lorsque des patrouilles sont plus près du site. «Il n’y a pas moins de policiers que ce qu’il y avait l’an passé ou il y a deux ans», répond M. Delisle interrogé par L’Actuel sur le nombre d’effectif en poste.

Les opérations policières varient selon les saisons. Sur ce territoire, des interventions liées à la circulation de motoneiges ne sont pas rares l’hiver. D’ailleurs l’unité de motoneige est basée dans la Haute-Saint-Charles. Lors du début de l’été, une recrudescence de plaintes au sujet de la circulation de véhicules tout-terrain et de motocross est observée.

Préocupations des citoyens

Vitesse

Arrêt

Feux rouges

Gestes reliés à la paix et le bon ordre

L’Actuel, membre du Groupe Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *