Faits Divers
07:18 11 août 2022 | mise à jour le: 21 septembre 2022 à 12:52 Temps de lecture: 2 minutes

Début d’incendie causé par un aspirateur à Sillery

Début d’incendie causé par un aspirateur à Sillery
Photo: gracieuseté - SPCIQLa vigilance d'un citoyen et l'activation d'un gicleur automatique ont permis d'éviter le pire.

INTERVENTION. Un aspirateur branché a bien failli provoquer un important incendie dans un immeuble en copropriétés neuf, mercredi. C’est un résident des lieux qui a alerté les pompiers voyant de la fumée s’échapper d’un condo dont les occupants étaient absents. Une équipe du Service de protection contre l’incendie de la Ville de Québec (SPCIQ) est intervenue rapidement pour maîtriser le début d’incendie dans un immeuble de 60 unités sur six étages, situé au 1450 de l’avenue du Maire-Beaulieu à Sillery.

Selon les informations transmises aux médias, un résident du bâtiment a composé le 9-1-1 hier vers 16h30. Il disait entendre un avertisseur de fumée en fonction dans un condo et constater la présence de fumée. L’alarme incendie est ensuite déclenchée afin que l’immeuble soit évacué.

«À l’arrivée de la première unité sur place, il n’y avait rien d’apparent de l’extérieur. Les pompiers ont dû effectuer une entrée forcée du condo d’où provenait la fumée puisqu’aucun occupant ne répondait. Ils ont alors complété l’extinction d’une balayeuse en feu, alors que les flammes commençaient à se propager au mur. Heureusement, le gros de l’incendie avait été éteint par un gicleur au mur», précise Alexandre Lajoie, officier médias et prévention au SPCIQ.

Ce dernier ajoute qu’il y a ensuite eu ventilation de la fumée et évacuation de l’accumulation d’eau par les unités sur place. Environ 35 pompiers ont travaillé aux opérations d’extinction, de vérification de propagation et de ventilation. Aucune personne n’a été blessée pendant l’intervention. À 17h11, la situation était déclarée «sous-contrôle».

Pile rechargeable en cause

En tout, quatre condos ont subi des dommages, dont trois constituent des dommages uniquement par l’eau. Seulement celui à l’origine de l’incendie ne pourra pas être réintégré rapidement.

L’enquête du commissariat aux incendies a permis de démontrer que la recharge d’une balayeuse fonctionnant à pile au lithium-ion serait à l’origine de l’incendie.

Métro Média

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.