Faits Divers
09:58 11 juin 2022 | mise à jour le: 11 juin 2022 à 09:58 Temps de lecture: 2 minutes

Crime organisé: quatre arrestations à Charlesbourg

Crime organisé: quatre arrestations à Charlesbourg
Photo: iStock

Plusieurs unités du Service de police de la Ville de Québec (SPVQ) ont collaboré afin de permettre l’arrestation de quatre individus, soit trois hommes et une femme, âgés entre 26 et 56 ans pour des infractions telles que trafic de stupéfiants, possession de stupéfiants dans le but de trafic, possession d’armes prohibées, bris d’ordonnance reliés aux armes, bris d’engagement et recel de plus de 5000$.

À la suite des arrestations, des perquisitions simultanées dans le secteur de Charlesbourg ont permis de saisir plusieurs armes diverses (deux armes à plomb, un taser, un revolver de calibre 32, un bâton télescopique, une machette, trois arbalètes et flèches et un arc) ainsi que plusieurs outils volés. Les policiers ont également mis la main sur des stupéfiants divers (cocaïne, narcotiques, cannabis, hachich et GHB) ainsi que des items reliés à la vente de stupéfiants. Enfin, un véhicule a été saisi comme bien infractionnel.

Trois des quatre suspects ont comparu à la Cour du Québec. Ils sont tous les trois demeurés détenus. Un des individus a quant à lui été remis en liberté.

Le projet MALSAIN

En février 2019, le SPVQ mettait en place le projet MALSAIN afin de contrer une hausse de violence liée au trafic de stupéfiants du crime organisé. Depuis, plusieurs arrestations ont été effectuées pour des vols qualifiés, des introductions par effraction, des agressions armées, du trafic de stupéfiants ainsi que des actes de violence et un bon nombre d’armes à feu ont été saisies.

En octobre 2020, un financement du gouvernement du Québec a permis au SPVQ de poursuivre et de bonifier le projet MALSAIN, permettant ainsi aux enquêteurs qui y sont attitrés d’être mieux outillés afin d’agir avec plus de robustesse et d’agilité dans la lutte contre les armes à feu et les groupes criminels. Cette aide financière a été versée grâce au Fonds d’action contre la violence liée aux armes à feu et aux gangs (FACVAFG) du gouvernement du Canada et s’inscrit dans la Stratégie québécoise de lutte contre la violence armée CENTAURE.

 

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.