Faits Divers
14:27 3 mai 2022 | mise à jour le: 4 mai 2022 à 09:51 Temps de lecture: 2 minutes

Peine de 20 ans pour avoir tenté d’immoler son ex-conjointe

Peine de 20 ans pour avoir tenté d’immoler son ex-conjointe
Photo: Métro Média - Archives

TRIBUNAL. L’homme qui a soulevé l’indignation populaire pour avoir tenté d’immoler son ex-conjointe à Québec obtient un long stage derrière les barreaux pour réfléchir à la portée de ses actes. Frej Haj Messaoud a reçu une peine de 20 ans de pénitencier, mardi au palais de justice de Québec, pour le drame survenu à l’été 2019.

Rappelons que l’accusé de 41 ans avait reconnu sa culpabilité l’automne dernier à une accusation de tentative de meurtre. Lors des observations sur la peine, la Couronne avait recommandé une sentence de détention à perpétuité. De son côté, la Défense suggérait un emprisonnement entre 7 et 15 ans. Le juge Guy De Blois a opté pour une voie mitoyenne, quoique plutôt sévère afin de marquer la gravité des gestes dans un contexte de violence conjugale.

Par ailleurs, la Cour a octroyé un total de 1495 jours déjà purgés pour le temps passé en détention provisoire (calculé à un ratio de 1,5) depuis son arrestation. Frej Haj Messaoud devra donc acquitter une période résiduelle d’un peu plus de 15 ans et 10 mois à passer à l’ombre.

Les tristes évènements se sont déroulés en pleine rue, il y a près de trois ans, dans le quartier Saint-Sauveur. L’homme de 41 ans qui n’acceptait vraisemblablement pas la rupture conjugale a aspergé sa victime d’essence avant d’allumer le feu avec un briquet. Brûlée sur 30% de son corps, la femme a été maintenue dans le coma pendant plusieurs semaines et a dû subir des greffes de peau. Il reste avec des séquelles physiques et psychologiques.

Métro Média

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.