Faits Divers
11:31 23 mars 2022 | mise à jour le: 25 mars 2022 à 11:17 Temps de lecture: 2 minutes

Affaire Carpentier: Québec ordonne une enquête publique

Affaire Carpentier: Québec ordonne une enquête publique
Photo: Métro Média - Josie DesmaraisLa vice-première ministre du Québec et ministre de la Sécurité publique Geneviève Guilbault.

ENQUÊTE. Les critiques à l’endroit du travail des policiers de la Sûreté du Québec (SQ) dans l’affaire Carpentier, qui a résulté en deux infanticides suivis d’un suicide en juillet 2020, provoquent des réactions au gouvernement du Québec. La vice-première ministre, ministre de la Sécurité publique et ministre responsable de la Capitale, Geneviève Guilbault, demande à la coroner en chef, Me Pascale Descary, de tenir une enquête publique.

Cette requête s’inscrit conformément à l’article 106 de la Loi sur la recherche des causes et des circonstances des décès. Elle vise à éclaircir les circonstances et faits relatifs aux décès tragiques des trois membres de la famille Carpentier survenus à Saint-Appolinaire, il y a deux ans.

«Considérant les circonstances entourant les décès de Norah et de Romy Carpentier ainsi que de leur père, Martin Carpentier, la tenue d’une enquête publique permettra, je l’espère, de faire toute la lumière sur ce terrible drame», a déclaré la ministre Guilbault.

Rappelons qu’en début de semaine, le Bureau du coroner et la coroner responsable du dossier, Me Sophie Régnière, ont statué sur la nécessité de procéder à un complément d’investigation. Celle-ci faisait suite à la réception de nouvelles informations ainsi qu’aux révélations de l’émission Enquête intitulée «Affaire Carpentier : sur la piste des erreurs» et diffusée à la SRC.

Nomination de Me Luc Malouin

La coroner en chef, Me Pascale Descary, a tôt fait de désigner Me Luc Malouin pour présider l’enquête publique réclamé par la ministre Guilbault. Ce dernier poursuivra le travail de recherche et de collecte d’informations amorcé par Me Régnière dans les derniers jours. Ce travail préparatoire donnera lieu à des audiences publiques dont les dates seront annoncées ultérieurement.

Pour lire notre article précédent sur la demande de complément d’investigation, cliquez ici.

Métro Média

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.