Faits Divers
11:08 17 mars 2022 | mise à jour le: 17 mars 2022 à 15:41 Temps de lecture: 2 minutes

Le chauffard de Beauport connaîtra l’étendue de sa détention en avril

Le chauffard de Beauport connaîtra l’étendue de sa détention en avril
Photo: Métro Média - Archives

TRIBUNAL. Responsable de la mort de quatre membres d’une même famille lors d’un grave accident survenu à la fin de l’été sur l’autoroute Dufferin-Montmorency, Éric Légaré sera fixé en avril sur son temps de détention. Les parties ont soumis leur suggestion respective au terme des deux jours d’observations sur la peine, qui ont été marqués par de nombreux témoignages émouvants de la part de proches des victimes.

L’accusé âgé de 44 ans a pris la route l’après-midi du 2 septembre dernier, alors qu’il était en état d’ébriété avancé. Tout juste sorti d’un bar au centre-ville de Québec, il a embouti plusieurs véhicules à l’arrêt au feu rouge à l’angle Dufferin-Montmorency et François-de-Laval, à Beauport. L’impact survenu à plus de 130km/h a été fatal pour les quatre occupants d’une des voitures. Les victimes sont Emma Lemieux, 10 ans, Jackson Fortin, 14 ans, leur mère, Shellie Fletcher-Lemieux, 44 ans, ainsi que le grand-père maternel des enfants, James Fletcher, 68 ans.

D’emblée, la Couronne a signifié son intention de faire un cas exemplaire de cette tragédie routière liée à l’alcool au volant. Elle soumet donc au juge Jean-Louis Lemay de considérer justifiée une peine de 18 à 20 ans de pénitencier. Le fait que l’accusé soit un récidiviste en pareil délit a été souligné à grands traits par le procureur Me Pierre-Alexandre Bernard.

Pour sa part, la Défense propose d’opter pour un séjour de 10 ans derrière les barreaux. Me Vincent Montminy a fait valoir en faveur de son client le fait qu’il a plaidé coupable rapidement, qu’il a exprimé de profonds remords et qu’une démarche de réhabilitation est entamée.

Cause en délibéré

Sans présumer de la décision du magistrat, précisons que la peine la plus élevée dans la jurisprudence pour pareille offense s’élève à 14 ans. Le juge Lemay a pris la cause en délibéré jusqu’au 22 avril prochain.

Métro Média

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.