Faits Divers
09:49 25 février 2022 | mise à jour le: 25 février 2022 à 12:37 Temps de lecture: 2 minutes

Fouilles policières non concluantes dans une résidence de Lévis

Fouilles policières non concluantes dans une résidence de Lévis
Photo: Métro Média - Archives

ENQUÊTE. Au bout de deux jours de recherches dans une résidence de Lévis, l’opération policière s’est avérée infructueuse. Le déploiement d’effectifs spécialisés en scène de crime n’a pas permis de dénicher d’indices ou d’éléments de preuve.

Mercredi, les enquêteurs du Service de police de la Ville de Québec (SPVQ) ont entrepris des fouilles, dans une propriété de la rue du Sault, en bordure du fleuve, dans le secteur Saint-Romuald. La perquisition visait principalement le vide sanitaire de la demeure isolée.

Avare de commentaires depuis le début, le département des communications du SPVQ se limite à confirmer que l’opération est terminée. Les vérifications effectuées n’ont pas été concluantes. L’enquête se poursuit.

«La démarche s’est déroulée dans le cadre d’une de nos enquêtes. Pour en assurer l’intégrité, nous ne pouvons dévoiler plus de détails», se borne à dire David Poitras, relationniste au SPVQ.

Lien non confirmé avec Marilyn Bergeron

Ce dernier se refuse même à évoquer un quelconque lien avec le dossier de disparition de Marilyn Bergeron remontant à 14 ans. Des médias ont toutefois appris, jeudi, que la famille de la jeune femme de Loretteville avait été avisée de l’opération policière.

Rappelons que le SPVQ a déployé une poste de commandement mobile, la semaine dernière, dans le stationnement d’un café de Saint-Romuald. Il s’agit du dernier endroit où Marilyn Bergeron a été aperçue vivante, le 17 février 2008.

Lire notre article précédent sur le déploiement d’effectifs du SPVQ dans le cadre d’une perquisition à Saint-Romuald.

Métro Média

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.