Faits Divers
12:55 7 décembre 2021 | mise à jour le: 7 décembre 2021 à 13:24 Temps de lecture: 2 minutes

Le BEI enquête sur une troisième intervention du SPVQ

Le BEI enquête sur une troisième intervention du SPVQ
Photo: Métro Média archives

Le Bureau des enquêtes indépendantes a déclenché une troisième enquête en deux jours concernant une intervention du Service de police de la Ville de Québec.

Cette troisième investigation concerne une intervention datant du 31 juillet dernier en soirée. 

Selon le BEI, les événements se sont déroulés sur la rue Cartier peu après 22h00. Un appel a été logé au 911 après qu’un homme ait demandé à des passants d’entrer en contact avec les autorités puisqu’il craignait pour sa sécurité. 

Le premier policier arrivé sur place aurait alors été impliqué dans une altercation physique avec l’individu en question, un homme de 50 ans. Celui-ci aurait été blessé gravement au cours de l’accrochage. Il a dû être transporté dans un centre hospitalier pour y recevoir des soins. 

Le BEI a assigné quatre enquêteurs au dossier et demande à tous témoins des événements de se manifester. 

Cette nouvelle enquête survient alors que le SPVQ traverse une crise suite à la diffusion de plusieurs vidéos d’interventions controversés de l’escouade GRIPP sur les réseaux sociaux. Cinq policiers ont été suspendus le temps de faire la lumière sur les événements et deux dossiers concernant le même agent ont été transférés au BEI hier puisque des gestes de nature criminelle pourraient avoir été commis par celui-ci. Selon nos informations, cette troisième enquête ne concernerait pas un policier impliqué dans les événements qui font couler beaucoup d’encre depuis la semaine dernière. 

Le chef de police, Denis Turcotte, devrait présenter cette semaine un plan pour maintenir la confiance des citoyens envers le service de police. Le maire Bruno Marchand a pour sa part maintenu sa confiance envers celui-ci et s’est démontré ouvert au port de caméras corporelles par les policiers. 

 

ÉGALEMENT SUR CE SUJET

Crise au SPVQ : Marchand ouvert aux caméras corporelles

Crise au SPVQ: un policier soupçonné d’infraction criminelle

Crise au SPVQ: Le chef de police a fait le point

Intervention musclée: Le SPVQ suspend cinq policiers

SPVQ: Bruno Marchand confiant envers le chef de police

Le SPVQ veut faire la lumière sur les arrestations musclées de vendredi

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *