Faits Divers
07:51 31 août 2021 | mise à jour le: 31 août 2021 à 11:13 Temps de lecture: 3 minutes

Enquête sur des coups de feu entendus à Sainte-Foy

Enquête sur des coups de feu entendus à Sainte-Foy
Photo: /Métro Média – Archives

INTERVENTION. Lundi soir, vers 23h16, le Service de police de la Ville de Québec (SPVQ) a été déployé dans le secteur de l’avenue des Hôtels et de la rue Chambalon, à la suite d’un appel pour des coups de feu. Plusieurs patrouilleurs ont convergé sur les lieux et une scène de crime a été érigée.

Selon les informations transmises par l’agent aux communications, David Pelletier, «une victime qui pourrait être reliée à l’évènement a été localisée quelques instants plus tard. Il s’agit d’un homme dans la quarantaine. Ce dernier présentait des blessures mineures qui n’ont pas été causées par un projectile d’arme à feu».

Des enquêteurs attitrés au projet MALSAIN ont été mis à contribution pour faire la lumière sur les circonstances entourant l’évènement. Ils ont travaillé avec la collaboration de l’Unité d’identité judiciaire ainsi que de l’Unité canine.

Information à transmettre

Toute information concernant des personnes ou des véhicules qui auraient pu être vus avant ou après cet évènement peut être transmise au Service de police en composant le 9-1-1 pour une intervention immédiate ou en composant le 418 641-AGIR (2447) et pour les gens de l’extérieur de la ville de Québec, le 1 888 641-AGIR, sans frais. Les informations seront traitées de façon confidentielle. Le dossier en référence est le P210818-00348.

À propos du projet MALSAIN

Rappelons qu’en février 2019, le SPVQ mettait en place le projet MALSAIN, afin de contrer une hausse de violence liée au trafic de stupéfiants du crime organisé. Depuis, plusieurs arrestations ont été effectuées pour des vols qualifiés, des introductions par effraction, des agressions armées, du trafic de stupéfiants ainsi que des actes de violence. Parallèlement, un bon nombre d’armes à feu ont été saisies.

En octobre 2020, un financement du gouvernement du Québec a permis au SPVQ de poursuivre et de bonifier le projet MALSAIN. Cela permet ainsi aux enquêteurs qui y sont attitrés d’être mieux outillés, afin d’agir avec plus d’efficacité dans la lutte contre les armes à feu et les groupes criminels. Cette aide financière a été versée grâce au Fonds d’action contre la violence liée aux armes à feu et aux gangs (FACVAFG) du gouvernement du Canada.

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *