Faits Divers
08:32 22 juin 2021 | mise à jour le: 22 juin 2021 à 09:54 Temps de lecture: 3 minutes

Un blessé grave dans un incendie majeur à Charlesbourg

Un blessé grave dans un incendie majeur à Charlesbourg
Photo: /Photo Métro Média- ArchivesIntervention des pompiers du SPCIQ.

INTERVENTION. Un important effectif du Service de protection contre l’incendie de Québec (SPCIQ) a été déployé lundi dans un immeuble à logements de Charlesbourg. Le sinistre a fait un blessé grave lorsqu’un homme est retourné dans son appartement en flammes situé au 4720 Place d’Argenteuil. Il a été sorti inanimé par les pompiers.

Selon les informations obtenues, plusieurs appels sont entrés au 9-1-1 vers 14h05. Tous signalaient la présence d’un feu éclaté dans un immeuble résidentiel de 24 logements sur deux étages. On indique notamment que des flammes sortent par des fenêtres, une importante quantité de la fumée noire et une personne possiblement toujours à l’intérieur.

«En arrivant sur les lieux, les premiers pompiers confirment un feu éclaté à l’arrière de l’immeuble et la présence d’une personne toujours à l’intérieur. Les alarmes pour des effectifs supplémentaires se succèdent rapidement jusqu’à atteindre une 5e alarme. Ainsi, plus de 80 pompiers participent à l’intervention», relate Bill Noonan, relationniste du SPCIQ.

Rapidement, l’homme retourné dans son appartement est localisé et sorti à l’extérieur. Des manœuvres de réanimation sont aussitôt amorcées. Les paramédics ont pris en charge la personne inconsciente et poursuivi les manœuvres. Il y a eu reprise de conscience durant le transport à l’hôpital, où il se trouve toujours dans un état critique. Une femme enceinte a également été transportée en ambulance par mesure préventive, après avoir été incommodée par la fumée.

Pendant ce temps, les flammes se sont propagées dans la structure jusqu’à atteindre la toiture de l’immeuble. Les pompiers ont combattu le feu par l’intérieur de l’immeuble et par la toiture. Durant l’opération, ils ont évacué plusieurs animaux appartenant à des résidents de l’immeuble en feu.

Code rouge

«À un moment durant l’intervention, il y a eu un «code rouge» préventif pour faire sortir les pompiers vers l’extérieur en raison de l’instabilité d’une portion de la structure. Ensuite, il y a eu attaque du feu par l’extérieur en mode défensif et avec l’utilisation des véhicules d’élévation. Une fois le gros des flammes rabattues, les pompiers ont pu retourner avec précaution à l’intérieur, afin de compléter l’extinction aux endroits où la structure était toujours stable», ajoute M. Noonan.

Ce n’est que vers 19h42 que le chef pompier a déclaré l’aggravation non probable. Une heure plus tard, la situation était officiellement déclarée sous contrôle.

Bilan de l’opération : deux blessés et plusieurs pompiers évalués de façon préventive en raison de la déshydratation et de la chaleur. La Croix-Rouge a été mise à contribution, car aucun des occupants des lieux n’a pu réintégrer son logement. Le Commissariat aux incendies a été dépêché sur place avec des enquêteurs du Service de police de la Ville de Québec pour déterminer la cause et l’origine du feu.

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Louise Cloutier

    Je suis resté 12 ans dans cet immeuble appartements de 24 logements , je suis déménagé le 28 juin 2020 ,avant moi plusieurs y habitaient déjà et quand je suis partie ils y étaient toujours . La locataire du 204 Manon y demeurait depuis presque 30 ans .

    Je sais pas qui est l’homme blessé vu qu’on a pas eu de nouvelles pour la suite de cet incendie mais j’ai une vague idée sans preuve , donc je ne peux accuser personne , j’ai une pensée immense pour tous les locataires que j’ai connue et que j’ai pas connue .

    Quel est l’origine de cet incendie , c’était chauffé au gaz naturel depuis que M. Chevalier l’a acheté en 2016 après le décès de M. Laberge en 2015 ou c’était chauffé à l’huile .