Faits Divers
14:39 18 juin 2021 | mise à jour le: 18 juin 2021 à 15:23 Temps de lecture: 2 minutes

L’agresseur de l’Halloween cité directement à procès

L’agresseur de l’Halloween cité directement à procès
/Photo Métro Média - Archives

TRIBUNAL. Le suspect qui a fait deux morts et cinq blessés durant sa cavale meurtrière, le soir de l’Halloween dans le Vieux-Québec, ira directement à procès. Dans cette cause exceptionnelle, la Couronne emploie une procédure spéciale à sa disposition. Celle-ci lui permet d’éviter l’étape de l’enquête préliminaire, en déposant un acte d’accusation direct.

C’est le Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP) qui prend la décision d’opter pour cette voie «plus expéditive». Une telle démarche est envisageable lorsque les évidences sont «suffisamment grandes» qu’un procès mènera à une éventuelle condamnation. Cela évite aussi d’étirer inutilement les procédures. Surtout, lorsque persiste une possibilité que la Défense présente une requête pour non-responsabilité criminelle de son client, en raison de troubles mentaux.

Précisons que le dépôt d’un acte d’accusation direct est balisé par le Code criminel. La Couronne doit démontrer que l’intérêt public justifie une telle procédure. Elle doit également convaincre d’une perspective raisonnable de condamnation pour chaque accusation portée contre l’accusé. Dans le cas présent, Carl Girouard, originaire de Sainte-Thérèse, en banlieue de Montréal, fait face à deux chefs pour meurtre au premier degré et de cinq chefs pour tentative de meurtre.

Retour en septembre

Rappelons que cette affaire sordide a fortement ébranlé la région de Québec l’automne dernier. Le prévenu s’est livré à des attaques au sabre sur des victimes ciblées au hasard dans les rues du Vieux-Québec. Celles-ci avaient provoqué un important déploiement policier et obligé le bouclage d’un vaste périmètre de sécurité pendant une partie de la soirée et de la nuit.

Le jeune homme de 25 ans reviendra devant la Cour le mardi 7 septembre. Ce sera alors le début du procès devant juge seul. À moins que la Défense ne se prévale de la possibilité de demander que la cause soit entendue devant juge et jury. Option qui reporterait l’affaire, le temps de sélectionner les jurés.

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *