Faits Divers
08:53 13 février 2021 | mise à jour le: 13 février 2021 à 08:56 temps de lecture: 2 minutes

Résidence familiale détruite à Vanier

Les dommages sont importants à la résidence unifamiliale. /Photo Twitter – SPIQ
/Photo Twitter – SPIQ
/Photo Twitter – SPIQ
/Photo Twitter – SPIQ

SINISTRE. Un incendie a détruit la nuit dernière une résidence unifamiliale d’un étage et causé de lourds dommages au garage annexé, au 204, rue Houde dans le quartier Vanier. L’appel reçu à la centrale 9-1-1 vers 2h10 mentionnait que le feu serait pris à tout le toit.

Ce sont les occupants voisins qui ont alerté les résidents puisque le feu commençait à se propager. Une partie de la toiture s’était effondrée avant l’arrivée des pompiers. Une des premières actions fut d’attaquer rapidement l’incendie au point de propagation. Le chef a demandé graduellement une 2e, 3e, puis une 4e alarme afin d’acheminer des effectifs supplémentaires. Au total, 70 pompiers du Service de protection contre l’incendie de Québec ont travaillé aux opérations d’extinction, de vérification de propagation, de ventilation et de déblai.

En raison de l’effondrement de la toiture et des risques que présentait la structure, l’attaque de l’incendie fut en mode défensif pour le premier bâtiment touché par les flammes. Le chef a transmis le code d’aggravation non probable à 3h26. L’incendie a été déclaré sous-contrôle à 6h04. Aucune personne n’a été blessée pendant l’intervention. Hydro-Québec a procédé à l’isolation du bâtiment en électricité.

Deux autobus du Réseau de transport de la Capitale ont été demandés afin d’accueillir les sinistrés et les intervenants. Les deux occupants se sont réveillés avant le déclenchement des avertisseurs de fumée. Les dommages aux premiers bâtiments sont majeurs, alors que pour la résidence voisine ils sont aussi importants, mais ils se limitent à une partie du revêtement extérieur et de la toiture.

Les policiers du Sercice de protection de la Ville de Québec et les paramédics étaient présents. Il y a eu une demande des travaux publics afin d’épandre de l’abrasif. Le commissariat aux incendies a été appelé pour déterminer l’origine et la cause de l’incendie. Tout indique qu’il s’agirait d’un incendie accidentel.

/Photo Twitter – SPIQ

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *