Faits Divers
09:49 20 novembre 2020 | mise à jour le: 20 novembre 2020 à 13:54 temps de lecture: 2 minutes

Examen sur la responsabilité de l’agresseur au sabre du Vieux-Québec

Examen sur la responsabilité de l’agresseur au sabre du Vieux-Québec
/Photo Métro Média – Archives

TRIBUNAL. L’individu accusé des agressions au sabre le soir de l’Halloween dans le Vieux-Québec subira un examen psychiatrique. L’objectif consistera à déterminer la responsabilité criminelle de Carl Girouard et surtout son état mental lors des événements tragiques du 31 octobre.

Cette décision a été annoncée par l’avocat de la Défense, Me Benoît Labrecque, lors d’une troisième comparution éclair depuis l’arrestation de son client. Il a mandaté un psychiatre indépendant afin d’expertiser le prévenu. La démarche permettra d’orienter ou non sa stratégie vers un plaidoyer de non-responsabilité pour cause de troubles mentaux. Le tout devrait être connu d’ici la prochaine comparution fixée au 26 janvier.

Pas de remise en liberté

Par ailleurs, Me Labrecque a confirmé que son client renonce à une enquête pour remise en liberté en attendant son procès. Il s’agit d’une formalité puisque la requête n’est valable que pour les cinq tentatives de meurtre. Toutefois, les accusations additionnelles pour deux meurtres annulent toute éventualité de libération provisoire. Girouard doit donc demeurer détenu pour la durée des procédures.

Du côté de la Couronne, Me François Godin a indiqué à la juge Sarah-Julie Chicoine que la preuve était divulguée à 90%. Une information confirmée à la sortie de la salle d’audience par la Défense, en précisant que «la preuve déjà obtenue s’avérait très volumineuse à analyser».

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *