Faits Divers
07:52 15 juillet 2020 | mise à jour le: 15 juillet 2020 à 11:01 temps de lecture: 2 minutes

Peine de 32 mois de détention pour Falardeau-Laroche

Peine de 32 mois de détention pour Falardeau-Laroche
(Photo Métro Média - Archives)

TRIBUNAL. Responsable d’avoir happé mortellement une jeune maman enceinte, devant le Centre mère-enfant du boulevard Laurier il y a quatre ans, Jonathan Falardeau-Laroche prend le chemin du pénitencier. Le juge Pierre-L. Rousseau l’a condamné à purger une peine de 32 mois d’incarcération, mardi au palais de justice de Québec.

La décision du magistrat se situe à mi-chemin des suggestions faites par les parties lors des représentations sur la peine. La Couronne représentée par Me Thomas Jacques réclamait une peine sévère, en raison de la présence de plusieurs facteurs aggravants. Du nombre, il a insisté sur les antécédents de Falardeau-Laroche, les risques de récidive, sa déresponsabilisation, les victimes au nombre de trois et les conséquences tragiques.

À l’inverse, l’avocat de la Défense, Me Simon Roy, alléguait qu’une incarcération de 12 mois serait appropriée sans nuire à la confiance en la justice. Il estimait que son client a déjà beaucoup souffert des impacts du drame qu’il n’a jamais souhaité. À ses yeux, il valait mieux miser sur sa réhabilitation en tant qu’actif de la société.

Le juge Rousseau a opté pour une voie mitoyenne en envoyant l’accusé âgé de 26 ans derrière les barreaux pour 2 ans et 8 mois. Il base sa décision sur la nécessité de dénoncer le degré d’immaturité et d’insouciance envers la sécurité et la vie d’autrui, dont a fait preuve le conducteur épileptique.

Retour sur les faits

Rappelons que le 10 août 2016, Jonathan Falardeau-Laroche a perdu le contrôle de son véhicule à la suite d’une crise d’épilepsie. Il a eu une absence au volant alors que son médecin venait de lui déconseiller de conduire. Il a alors happé Marie-Pier Gagné à une traverse piétonnière du boulevard Laurier à Québec.

De retour d’une consultation médicale en lien avec sa grossesse, elle était enceinte de 39 semaines. La jeune femme a été maintenue en vie, le temps que les médecins sauvent la petite fille qu’elle portait. Elle est décédée des suites de ses blessures au bout de quelques heures.

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *