Sections

Un 11 juin chargé


Publié le 13 juin 2018

Le 11 juin restera marqué dans l’histoire de Charlesbourg avec quatre événements sur la scène des faits divers

©Photo - Deposit Photos

La semaine a été fort occupée dans le domaine des faits divers à Charlesbourg. En une seule journée, le territoire a été marqué par pas moins de trois événements sur la scène policière.  

Coup de feu vers les policiers

Vers 10h, les policiers ont reçu un appel pour une chicane sur la rue de Navarre. Lorsqu’ils sont arrivés sur les lieux, le suspect, un homme de 32 ans, avait quitté la scène. Il a été finalement localisé derrière un restaurant situé au 8555 Henri-Bourassa. Le forcené est sorti de son véhicule, a dégainé une arme à feu et a tiré en direction des policiers. Heureusement, le projectile n’a pas fait de blessé mais a atteint le pare-brise de l’autopatrouille. Le suspect a été maîtrisé, arrêté et transporté pour une évaluation médicale. Il pourrait comparaître pour tentative de meurtre envers un policier.      

Abandon d’enfants

En début d’après-midi à 13h20, des citoyens ont contacté le 911 pour signaler la présence de jumelles de deux ans qui se tenaient près du cadrage d’une fenêtre d’un appartement situé sur la rue de Nemours. Les policiers sont arrivés sur place et ont constaté qu’elles étaient seules dans la chambre à coucher. L'appartement était visiblement insalubre: excréments et déchets à plusieurs endroits. Les enfants ont été pris en charge et remis à la DPJ. Deux femmes de 18 et 38 ans, soit la mère et la grand-mère des enfants, ont été arrêtées et libérées par voie de sommation. Une enquête était toujours en cours au moment de mettre sous presse.

Piétonnes happées

Deux adolescentes ont été percutées par une voiture en tentant de traverser le boulevard Henri-Bourassa à l'intersection de la rue Cloutier, devant le centre commercial Carrefour Charlesbourg. Les deux filles de 12 et 15 ans, qui s’en allaient manger une crème glacée, ont subi de graves blessures et on ne craint plus pour leur vie. Aucune arrestation n’a eu lieu dans ce dossier. Une enquête était en cours au moment d’écrire ces lignes.        

Voici le témoignage du papa de l’une des victimes, publié sur Facebook.

«Cette nuit, je ne dors pas. J’ai eu trop peur hier et j’ai encore peur. Je suis là Eugénie Tremblay. Je t’aime tellement ma fille. Même si tu as beaucoup de souffrance, au moins tu es là, et tu vas t’en sortir. J’ai de la peine aussi pour ton amie Laurie qui est juste à côté de toi. Vous alliez chez Chocolat Favoris, mais cet accident vous a expédiées en traumatologie. Vous serez plus fortes après, ensemble, ensemble dans votre convalescence. C’est fou comme la vie nous enseigne sans cesse des choses. Mais cette nuit j’aurais aimé mieux en apprendre moins, passer mon tour, passer notre tour ma chère fille d’amour xxxx».

Tentative de meurtre

Deux jours plus tard, une deuxième tentative de meurtre a eu lieu. La police a mis la main sur un homme de 21 ans après une poursuite policière. Précédemment, le suspect s’en serait pris à une femme de 19 ans avec une arme blanche. Les deux personnes se connaissaient.