Charlesbourg Express
10:14 11 février 2020 | mise à jour le: 12 février 2020 à 17:20 temps de lecture: 2 minutes

Gardienne coupable de voies de fait sur un bébé

Gardienne coupable de voies de fait sur un bébé
Philippe Thomassin faisait face à de sérieuses accusations qui auraient pu lui valoir d’importantes amendes et même du temps de prison. (Photo Métro Média – Archives)

TRIBUNAL. Ex-propriétaire de garderie à Charlesbourg, Nicole D’Anjou-Delage a été reconnue coupable de voies de fait sur une pouponne. Elle a été condamnée à purger 32 mois de détention pour avoir infligé de graves blessures à une bambine de moins d’un an.

L’accusée âgée de 70 ans a opéré pendant plusieurs années une garderie en milieu familial. Celle-ci était située au sous-sol de sa résidence de la 1re Avenue à Charlesbourg. Accréditée par le ministère de la Famille, elle était affiliée au bureau coordonnateur du CPE Les Petits Mulots.

Selon les éléments présentés en preuve lors du procès, les faits reprochés se sont produits en décembre 2014. À cette époque, Mme D’Anjou-Delage a intégré dans sa garderie une petite fille de huit mois, nouvellement arrivée du Burkina Faso. Rapidement, la maman arrivée seule au Canada dans l’attente de son mari a remarqué des blessures et des lésions sur le corps de l’enfant.

Plusieurs chefs d’accusation

Après enquête, divers chefs d’accusation ont été déposés contre la propriétaire de la garderie. Ils lui reprochent des voies de fait graves, des voies de fait ayant causé des lésions corporelles et de la négligence criminelle. La pouponne a notamment subi des fractures aux poignets, une hémorragie à l’œil et des traumatismes crâniens.

Bien que modérés, d’après la Couronne, ces sévices mettaient potentiellement en danger la vie de l’enfant et ne pouvaient être de causes fortuites. Ce constat va à l’encontre de la thèse de la Défense qui plaide des gestes accidentels sur une enfant fragile. L’accusée entend porter le verdict de la juge Marie-Claude Gilbert en appel.

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *