Faits Divers
16:16 16 janvier 2020

Entraîneur de BMX condamné pour conduite dangereuse

Entraîneur de BMX condamné pour conduite dangereuse
Palais de justice de Québec. (Photo Métro Média - Archives)

TRIBUNAL. Compétiteur réputé et entraîneur au Club BMX de Saint-Augustin, Hedi Bassoussi a été condamné, mardi, à 6 mois de prison pour divers délits liés à la conduite d’une automobile sur le réseau routier.

Les infractions reprochées au jeune homme remontent à l’été 2017. À une première occasion, il aurait été pris en chasse par les policiers après avoir enfreint quelques règles du Code de la sécurité routière. Durant la poursuite, l’accusé a fait des pointes de vitesse au-dessus de 100km/h dans un quartier résidentiel, en plus d’effectuer des manœuvres de dépassement dangereuses en présence de piétons, d’enfants et de vélos sur le trottoir et en bordure de rue.

Sous le coup d’une suspension de permis de conduire, l’automne suivant, il a été aperçu au volant de la voiture de sa conjointe. Se sentant repéré, il a changé de place avec celle-ci pendant que l’auto était en mouvement sur une autoroute de Québec. La Couronne a insisté sur la dangerosité des gestes de Bassoussi et son mépris pour la sécurité d’autrui. En contrepartie, la Défense a signifié ses regrets et son désir de contrôler ses émotions.

Le fait que l’accusé ait prétendu avoir un quotient intellectuel trop élevé pour aller perdre son temps en détention n’a pas semblé émouvoir le juge. Celui-ci l’a plutôt invité à aller réfléchir en prison pour les 6 prochains mois. À cette peine d’incarcération, s’ajoute l’obligation d’effectuer 240 heures de travaux communautaires à être complétées dans les 12 mois suivants sa libération. Aussi, il lui sera interdit de conduire un véhicule à moteur durant 3 ans et il sera sous probation au cours de cette même période.

Québec Hebdo

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *