Faits Divers
09:42 10 décembre 2019 | mise à jour le: 10 décembre 2019 à 11:26 temps de lecture: 2 minutes

Christian-Amisi Amuli comparaît pour leurre, proxénétisme et agression sexuelle

Christian-Amisi Amuli comparaît pour leurre, proxénétisme et agression sexuelle
Les services policiers sollicitent l’aide des médias, car ils craignent que le suspect, Christian-Amisi Amuli, 28 ans, ait pu faire d’autres victimes. (Photo gracieuseté – SPVQ)

TRIBUNAL. Arrêté à la suite d’une longue enquête, Christian-Amisi Amuli comparaîtra à nouveau mardi au palais de justice de Québec. Il devra alors répondre de 36 chefs d’accusation, notamment leurre, proxénétisme et agression sexuelle sur des victimes d’âge mineur.

Les services policiers sollicitent l’aide des médias, car ils craignent que le suspect, Christian-Amisi Amuli, 28 ans, ait pu faire d’autres victimes. (Photo gracieuseté – SPVQ)

Les policiers sont arrivés à mettre la main au collet de l’homme de 28 ans, grâce au travail combiné de l’unité d’exploitation sexuelle sur des mineurs (ESM) du module des crimes majeurs du Service de police de la Ville de Québec (SPVQ) et de la Sûreté du Québec (SQ). L’enquête a été initiée au mois d’avril 2019.

Selon les informations transmises par le SPVQ, pour le moment ce sont sept victimes, toutes des filles d’âge mineur lors des événements, qui auraient dénoncé la situation. Les actes reprochés seraient survenus entre janvier 2016 et août 2019.

«Puisque plusieurs victimes ont été identifiées, la structure de gestion des enquêtes sur les crimes en série (GECS), coordonnée par la Sûreté du Québec, a été déployée. Il s’agit d’une structure de commandement unifiée au sein de laquelle les services de police québécois travaillent en partenariat, afin d’identifier rapidement les crimes commis par des prédateurs et de procéder à leur arrestation», explique Sandra Dion, agente aux communications du SPVQ.

Les services policiers ont des raisons de croire que le suspect aurait pu faire d’autres victimes. Ils rappellent donc que tout renseignement peut être transmis en composant le 911 pour une intervention immédiate. Pour transmettre une information de façon confidentielle, il est également possible de composer le 418 641-AGIR, poste 2447 ou le 1 888 641-AGIR (sans frais). Le dossier en référence est le QUE190424-057.

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *