Faits Divers
16:28 26 juillet 2019

Un an de détention pour un ex-portier de bar de danseuses

Un an de détention pour un ex-portier de bar de danseuses
Palais de justice de Québec. (Photo Métro Média - Archives)

TRIBUNAL. Coupable de voies de fait graves sur un client éméché au terme de longues procédures judiciaires, l’ex-portier du Folichon, Victor Robitaille-Drouin, a été condamné à 12 mois de prison. Son séjour à l’ombre aura toutefois été de courte durée puisque l’accusé a aussitôt fait appel du verdict et de la sentence.

La requête de remise en liberté en attendant la future audience a été autorisée le 25 juillet dernier par le juge de la Cour d’appel, Michel Beaupré. Celui-ci a soumis plusieurs conditions au prévenu, dont déposer une caution de 3000$, garder la paix, ne pas changer d’adresse sans en aviser la Cour et ne pas tenter de communiquer avec la victime.

Rappelons que lors d’une soirée bien arrosée en février 2014, un avocat de Québec a été expulsé du cabaret Le Folichon par Robitaille-Drouin. Le client a cependant décidé de revenir dans l’établissement lorettain avant d’être à nouveau mis à la porte, non sans être poussé et frappé par le portier connu pour avoir déjà participé à des concours d’hommes forts.

À sa seconde éviction, la victime est tombée lourdement au sol. Le jeune homme est resté dans le coma pendant un mois et a dû suivre une longue réhabilitation. Dans son appréciation de la preuve, le juge Jean-Paul Decoste avait qualifié l’intervention musclée du portier «d’inutile et déraisonnable». De son côté, l’accusé de 35 ans continue de plaider la légitime défense dans cette affaire.

Québec Hebdo

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *