Faits Divers
11:51 27 mai 2019

Début du procès du conducteur tenu responsable de la mort de Marie-Pier Gagné

Début du procès du conducteur tenu responsable de la mort de Marie-Pier Gagné
Début du procès du jeune conducteur qui a happé mortellement Marie-Pierre Gagné au palais de justice de Québec. (Photo Métro Média - Archives)

TRIBUNAL. Accusé d’avoir happé mortellement Marie-Pier Gagné, cette jeune femme enceinte qui revenait d’un rendez-vous au Centre Mère-Enfant du boulevard Laurier en août 2016, Jonathan Falardeau-Laroche était présent au palais de justice de Québec, lundi matin, pour l’ouverture de son procès.

Accompagné de sa mère, le jeune homme à l’air timide a assisté au dépôt officiel de l’acte d’accusation à son endroit. Le document lu par le procureur de la Couronne, Me Thomas Jacques, comporte trois chefs, soit un pour négligence criminelle causant la mort et deux autres pour négligence criminelle causant des lésions.

L’avocat de l’accusé âgé du début de la vingtaine, Me Simon Roy, a aussitôt enregistré un plaidoyer de non-culpabilité. La Défense a signifié son intention de contester l’avis du neurologue pédiatrique, Dr Michel Sylvain. Ce dernier aurait suggéré à Falardeau-Laroche de ne plus conduire en raison de son problème d’épilepsie, mais n’aurait pas consigné de note dans le dossier médical de son patient.

Après le dévoilement de son plan de présentation de la preuve, la Couronne a déposé une série d’admissions (22) reconnues par la partie adverse. M. Jacques a avisé le juge Pierre L. Rousseau que «cela permettra de concentrer le débat sur les éléments contestés». Par ailleurs, la Défense se réserve le droit de déposer une requête afin de voir retirer de la preuve les verbalisations faites par l’accusé lors de l’accident.

L’audience devant se poursuivre sur deux semaines a débuté par la remise au Tribunal des déclarations officielles de quatre témoins du tragique accident survenu sur le boulevard Laurier, il y a près de trois ans. Ensuite, la Couronne a fait entendre son premier témoin, le policier de Québec Denis Turcotte, spécialiste en scène de crime et notamment reconstitutionniste en accident intervenu à la suite du drame.

Circonstances

Rappelons que le 10 août 2016, Marie-Pier Gagné a été happée mortellement à une traverse piétonnière du boulevard Laurier à Québec, à son retour d’une consultation médicale en lien avec sa grossesse. Enceinte de 39 semaines, la jeune femme avait été maintenue en vie, le temps que les médecins sauvent la petite fille qu’elle portait. Elle est décédée des suites de ses blessures au bout de quelques heures.

Lors de l’accident, le jeune automobiliste a foncé sur le terre-plein central du boulevard Laurier où Marie-Pier Gagné attendait pour traverser. La jeune maman a été projetée dans les airs sur plusieurs mètres, pendant que la voiture en perdition arrêtait sa course dans un autre véhicule faisant une blessée parmi ses occupants. L’enquête policière s’est prolongée sur plusieurs mois, le temps d’obtenir les analyses médicales, les expertises du véhicule et de rencontrer le conducteur fautif.

Québec Hebdo

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *