Faits Divers
10:22 22 mars 2019

Peine de pénitencier pour l’abandon d’un homme happé à mort sur Dufferin

Peine de pénitencier pour l’abandon d’un homme happé à mort sur Dufferin
(Photo Métro Média - Archives)

TRIBUNAL. Le tabassage suivi de l’abandon d’un homme sur le bord de l’autoroute Dufferin, où il s’est ensuite fait happer mortellement par une nuit de décembre 2018, a valu à Frank Angove-Caron une peine de 44 mois de pénitencier. Le jeune homme de 25 ans avait précédemment reconnu sa culpabilité à une accusation d’homicide involontaire pour son implication dans la mort de Steven Herbst.

Selon les faits rapportés au cours du procès qui vient de se terminer au palais de justice de Québec, l’accusé faisait partie d’un groupe qui a sévèrement corrigé la victime. Aspergé de poivre de cayenne, poignardé et sonné par l’altercation avec les autres passagers du véhicule, Steven Herbst aurait titubé sur l’autoroute après y avoir été abandonné.

Peu de temps après, l’inévitable s’est produit. Un véhicule l’a alors frappé à haute vitesse et il a succombé à ses blessures. Le drame a été capté par les caméras de surveillance du ministère des Transports.

Il semble que les motifs de ce règlement de compte qui a mal tourné seraient liés à une histoire de vol de drogue. En soustrayant la détention provisoire, il reste à Angove-Caron un résiduel de 40 mois à purger.

La provenance des coups de couteau demeure nébuleuse. Le rapport d’autopsie tend à démontrer que ceux-ci ont été assénés depuis l’avant du véhicule, tandis que le premier accusé condamné dans cette affaire était assis à l’arrière avec la victime. L’enquête se poursuit pour déterminer le rôle joué par les trois autres occupants de la voiture.

Métro Média

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *