Faits Divers
08:03 15 février 2019

CFG Construction coupable de négligence

CFG Construction coupable de négligence

TRIBUNAL. La perte de contrôle fatale d’un de ses camions mal entretenu est entièrement la responsabilité de l’entreprise CFG Construction. La compagnie vient d’être déclarée coupable des accusations de négligence criminelle causant la mort de son conducteur Albert Paradis.

L’accident s’était produit sur le chantier du parc éolien de la Seigneurie de Beaupré, en septembre 2012. Le verdict de la juge Hélène Bouillon a reconnu le «haut niveau de négligence» de la compagnie de Québec dans l’entretien du mastodonte de 12 roues.

Elle a notamment souligné l’état défectueux du système de freinage et les réparations à la pièce insuffisantes dont se plaignait régulièrement le conducteur de 50 ans. Ce dernier est décédé alors que son camion Volvo 1997 a manqué de freins et s’est renversé dans une courbe du sinueux chemin de chantier.

La cause reviendra prochainement au palais de justice de Québec, au stade de la détermination de la peine. La Cour devra établir le montant de l’amende à imposer à la direction de CFG Construction.

Métro Média

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *