Faits Divers
10:24 25 juillet 2018

La communauté musulmane de Québec condamne la fusillade de Toronto

SOUTIEN. Alors que la métropole canadienne reprend graduellement ses esprits, le Centre culturel islamique de Québec (CCIQ), la Mosquée de la Capitale, l’Association Bel Agir-Québec et l’Association des Musulmanes et des Musulmans du Grand Lévis condamnent la fusillade de Toronto.

Plusieurs sont venus allumer des cierges et déposer des fleurs sur les lieux du drame.

(Photo Métro Média – Archives)

Dans un communiqué transmis aux médias, le regroupement écrit: «nous tenons à exprimer aux victimes, aux familles touchées et à toute la communauté torontoise, nos plus sincères sentiments de compassion et de condoléances.»

Rappelons qu’une fusillade a fait trois morts, dont une fillette de 10 ans et une jeune femme de 18 ans, ainsi que le tireur, en plus d’une douzaine de blessés dimanche soir à Toronto. De nombreux coups de feu ont retenti vers 22h sur l’avenue commerciale et très achalandée Danforth, dans le quartier Greektown.

Parents dévastés

Les parents du tireur ont rapidement émis une note officielle, dans les heures qui ont suivi le drame, pour déplorer l’horrible tragédie. «Notre fils a eu de graves problèmes de santé mentale, luttant contre la psychose et la dépression toute sa vie», a déclaré sa famille dans un communiqué diffusé lundi.

Faisal Hussain vivait avec ses parents dans un immeuble de la métropole. Issu d’un couple d’origine pakistanaise, le jeune homme âgé de 29 ans est né au Canada. Selon l’enquête, il aurait acquis une arme de poing provenant des États-Unis à l’insu de ses proches.

Sur le point d’être rayé de la carte, le groupe Daech a tenté de s’attribuer l’odieux de ce crime de masse. Toutefois, le service de police de Toronto a rapidement démenti cette information. Pour l’instant, rien ne permet de relier Hussain au fanatisme religieux.

Métro Média

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *