Faits Divers
18:21 25 août 2016

Fuite de gaz naturel à d’Estimauville

911. Les services d’urgence ont été demandés au coin de l’avenue d’Estimauville et du boulevard Sainte-Anne après que des travaux de forage aient mené à une fuite de gaz.

(Photo TC Media – Archives)

***MISE À JOUR. Selon le Service de protection contre l’incendie de la Ville de Québec, la fuite de gaz coin avenue d’Estimauville et boulevard Sainte-Anne a été maîtrisée. Les pompiers ont annoncé le retour à la normale de la circulation pour 16h30.

«Ce n’est pas une fuite de gaz habituelle dans une conduite souterraine, explique la porte-parole du Service de protection contre l’incendie de la Ville de Québec (SPCIQ), Annie Marmen. C’est plutôt une poche de gaz qui avait dans le sol.»

Le foreur mandaté par la Ville de Québec en vue de la construction de l’écoquartier de la Pointe-d’Estimauville devait procéder au forage pour vérification de la qualité des sols. C’est à ce moment que le foreur s’est aperçu de la fuite de gaz. «La compagnie a appelé immédiatement le 911», poursuit Mme Marmen.

Un périmètre de sécurité a été installé autour du terrain concerné. Le gaz échappé, inodore et inflammable, doit être dissous par les jets d’eau des pompiers pour éviter qu’une bulle de gaz ne s’enflamme. Aucune évacuation n’est prévue dans le secteur comme les vents sont favorables à l’opération. «On va prendre des lectures régulièrement, mais aucun gaz ne pénètre le bâtiment», renchérit la porte-parole du SPCIQ.

La compagnie de forage a le mandat de colmater la fuite de gaz. «Ils ont l’équipement à Québec, contrairement à ce qui était arrivé en 2014 où on n’avait pas l’équipement. Les foreurs avaient dû faire affaire avec une compagnie albertaine. On va sauver beaucoup de temps cette fois-ci.»

L’avenue d’Estimauville et le boulevard Sainte-Anne étaient bloqués pendant la durée des travaux de colmatage. La situation a été contrôlée par la compagnie responsable du forage grâce à un système de tuyauterie menant à une flamme, le temps que la pression descende. Selon le SPCIQ, le tout devrait être colmaté d’ici 24 à 48 heures.

Benoit Prisca


Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles en vedette