Faits Divers
19:18 16 octobre 2016

Plaintes d’agression sexuelle dans les résidences de l’Université Laval

911. Le Service de police de la Ville de Québec (SPVQ) enquête sur des présumées agressions sexuelles et entrées par effraction entre la nuit de vendredi à samedi dans les résidences de l’Université Laval.

La police enquête avec la collaboration des services de sécurité de l’Université Laval.

(Photo TC Media – Prisca Benoit)

Les dernières mises à jour ici: Une dizaine de plaintes d’introduction par effraction dans les résidences de l’Université Laval

Dimanche après-midi, le lieutenant d’arrondissement Jean Pelletier rapportait deux plaintes pour agression sexuelle et sept pour introduction par effraction déposées au SPVQ. Au moment d’écrire ses lignes, une nouvelle plainte reliée aux événements et dont on ne connaît pas encore la nature était en train d’être déposée. Toujours selon M. Pelletier, plus de détails devraient être fournis en début de semaine.

Du côté de l’Université Laval, la porte-parole Andrée-Anne Stewart assure que la sécurité a été resserrée.

La police est à la recherche de trois suspects dans la vingtaine reliés à cette affaire. Ceux-ci n’ont toujours été ni identifiés ni arrêtés, confirme M. Pelletier.

Les trois hommes auraient rôdé dans les corridors des résidences entre la fermeture des bars et le lever du soleil. Ils auraient cogné à de nombreuses portes et eu accès à plusieurs pièces des résidences.

Un courriel a été envoyé aux résidents de l’Université Laval, rappelant aux étudiants de «verrouiller [la] porte en tout temps» et d’«utilise[r] aussi la chainette de sécurité ou l’entrebâilleur de porte». Le courriel ajoute que «la vigilance de tous les locataires favorise un milieu de vie sécuritaire».

Les résidences de l’Université Laval comportent quatre pavillons. Trois de ceux-ci sont mixtes avec des étages hommes et femmes. La dernière est réservée aux femmes. En tout, ce sont 2300 étudiants qui résident dans ces pavillons de l’Université Laval.

Québec Hebdo

Benoit Prisca


Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *