Faits Divers
19:30 24 juillet 2016

Marie-Ève Croteau aurait retrouvé un de ses vélos volés

CAMBRIOLAGE. L’espoir revient du côté de la paracycliste olympique de Québec, Marie-Ève Croteau. Un des deux vélos spécialisés de compétition qu’elle s’est fait voler la semaine derrière aurait été repéré.

Au lendemain d’un appel public à l’aide, afin de ne pas ruiner ses chances de participer aux Jeux paralympiques de Rio en septembre prochain, l’athlète de 37 ans peut recommencer à rêver rouler vers le podium. Un de ses vélos a été vu dans un site Internet de petites annonces.

L’information n’a toutefois pas encore été confirmée par le Service de police de la Ville de Québec. Son porte-parole, Pierre Poirier, a fait savoir dans un message laconique que l’enquête se poursuivait.

«Le dossier de ce vol de vélos se trouve à l’étape de la vérification des informations recueillies récemment. Une rencontre est prévue lundi avec les enquêteurs, afin de dresser un bilan», a-t-il laissé entendre.

Marie-Ève Croteau n’a pas caché son enthousiasme sur les ondes de Radio-Canada. «Il y aurait des pièces manquantes, mais au moins, si je peux avoir le cadre du vélo, c’est toujours ça de gagné», s’est-elle réjoui. La paracycliste devra rencontrer les policiers lundi, pour confirmer si le vélo retrouvé est bien l’un des siens.

Appui et solidarité

Celle qui s’est fait dérober ses deux vélos de compétitions paralympiques dans le garage souterrain de l’immeuble à condos où elle réside à Charlesbourg a pu bénéficier d’une vague spontanée d’appui et d’entraide. Ses messages lancés sur les médias sociaux ne sont pas restés vains.

Parmi les premiers à réagir, on retrouve un détaillant de vélos de Charlesbourg, ainsi que le fabricant de vélos et commanditaire de la paracycliste, Louis Garneau Sports. Tous deux se sont engagés à dénicher des pièces manquantes sinon des vélos adaptés de compétition, pour lui permettre de bien performer à Rio.

«Marie-Ève Croteau, je vais te trouver d’autres vélos… Tu ne manqueras pas tes Jeux à cause de petits bandits», a même publié Louis Garneau sur Tweeter.

Le vol dont a été victime l’athlète s’avère d’autant plus décevant qu’elle avait dû déclarer forfait pour les Jeux paralympiques de 2012 à Londres, en raison d’une commotion cérébrale subie lors d’une chute à l’entraînement. Pressentie comme une des favorites de sa discipline, Marie-Ève Croteau s’est dite plus motivée que jamais à ramener une médaille de Rio à la suite de cette récente mésaventure.

Québec Hebdo

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *