Faits Divers
18:51 24 janvier 2018 | mise à jour le: 24 janvier 2018 à 18:51 temps de lecture: 2 minutes

Crimes à caractère sexuel: ordonnance de blocage pour le chalet d’un suspect

Les enquêteurs de l’Unité de l’exploitation sexuelle des mineurs (ESM) du module des crimes majeurs du Service de police de la Ville de Québec (SPVQ) ont arrêté, le 9 septembre dernier, Pierre Beaulieu, âgé de 58 ans, pour plusieurs délits à caractère sexuel.

(Photo TC Media – Archives)

Cette journée-là, les forces de l’ordre ont procédé à l’exécution de mandats de perquisition.

Aujourd’hui, soit plus de quatre mois après l’arrestation, ils exécutent une ordonnance de blocage à propos d’un chalet de Lac-Beauport appartenant au suspect.

«Cette résidence aurait servi à la perpétration des infractions reprochées à Pierre Beaulieu, dont la production de pornographie juvénile. […] La déclaration de la victime retracée puis rencontrée par les enquêteurs et l’analyse d’une vidéo saisie lors de la perquisition ont permis de confirmer que le chalet était bien le lieu où se sont déroulées les agressions.»

M. Beaulieu a comparu la semaine dernière au palais de justice de Québec sous de nombreux chefs : Possession de pornographies juvénile, production de pornographie juvénile, incitation à des contacts sexuels, incitation à des contacts sexuels vis-à-vis un adolescent alors qu’il est en situation d’autorité, contacts sexuels, agression sexuelle et trafic de stupéfiants.

Par définition, l’ordonnance de blocage est une «autorisation judiciaire prévue à l’article 490.8 (3) du Code criminel où un juge peut notamment interdire à une personne de se départir d’un bien infractionnel, en l’occurrence, dans le cas présent, le chalet appartenant à Pierre Beaulieu.»

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *