Faits Divers
18:14 25 avril 2017 | mise à jour le: 25 avril 2017 à 18:14 temps de lecture: 2 minutes

Un pistolet à plomb cause l’émoi dans une école secondaire

911. Un adolescent a eu la drôle d’idée d’apporter un pistolet à plomb à son école secondaire. Résultat: les policiers de Québec sont débarqués pour contrôler l’incident.

(Photo TC Media – Marie-Pascale Fortier)

Vers 12h40, le Service de police de la Ville de Québec (SPVQ) s’est rendu à l’école secondaire la Camaradière sur le boulevard Neuvialle dans le secteur de Lebourgneuf. Un jeune transportait dans son sac un pistolet à plomb.

Selon le porte-parole du SPVQ, Étienne Doyon, l’adolescent qui transportait le pistolet a voulu le montrer à un autre jeune. Ils se sont retirés dans le petit boisé non loin du bâtiment. C’est la manipulation de l’arme entre les deux jeunes qui a alerté les gens sur place.

En tout, trois jeunes se sont fait contrôler par les policiers qui se sont déplacés, mais aucun n’a été arrêté. Personne n’a été blessé l’autre de l’incident. Les trois jeunes ont été confiés à la direction. «C’est sûr qu’on contacte les parents pour dire ce qui s’est passé et faire de la sensibilisation», poursuit M. Doyon.

Il y a une distinction à faire entre un pistolet à plomb et une arme à feu, celle-ci n’est pas jugée de la même façon selon le Code criminel et ne cause pas les mêmes dommages, selon Étienne Doyon. Cependant, une mauvaise utilisation ou encore de s’en servir comme menace pourrait mener à des charges au criminel.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *