Faits Divers
12:43 13 janvier 2017 | mise à jour le: 13 janvier 2017 à 12:43 temps de lecture: 3 minutes

Incendie dans un resto de Place de la Cité

911. Une soixantaine de pompiers sont intervenus ce matin au 2600, boulevard Laurier, au Resto Bar Beyrouth Cité, à la Place de la Cité. Le feu se serait déclaré dans la cuisine de l’établissement, vers 6h40.

Le feu aurait pris naissance vers 6h40 ce matin. Les appels aux pompiers mentionnaient de la fumée et des flammes visibles de l’extérieur, qui sortaient par la cheminée, résume la porte-parole du Service de protection contre l’incendie, Annie Marmen.

La fumée s’est propagée à l’ensemble de la Place de la Cité. Les pompiers ont effectué de la ventilation dans tout le bâtiment, qui a d’ailleurs dû être évacué.

Une forte odeur de fumée planait toujours à l’intérieur du bâtiment de la Place de la Cité plus de 2h après le début de l’incendie, une odeur qui devrait être présente pour un bon moment encore.

Une soixantaine de pompiers étaient sur place pour combattre les flammes et ventiler l’énorme bâtiment. Heureusement, il n’y a pas eu de propagation de l’incendie au reste de la Place de la Cité, les dommages se limitent au restaurant Beyrouth Cité. L’incendie a été déclaré sous contrôle peu après 8h par le chef des opérations.

La rue Bernardin-Morin a dû être fermée pour permettre l’intervention des sapeurs. Le Service de police de la Ville de Québec est venu prêter main forte aux pompiers pour gérer la circulation.

Vers 9h15, les pompiers ont permis de réintégrer le bâtiment, à l’exception de la zone près du restaurant et du Jean-Coutu.

La vie continue

Mme Marmen assure que les pompiers ont procédé aux vérifications du taux de monoxyde de carbone et qu’il n’y a pas de danger pour la santé à l’intérieur de la Place de la Cité, qui pourra procéder à ses activités normalement, à l’exception de la zone de restauration.

Le Ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation (MAPAQ) se rendra sur place pour évaluer la qualité de la nourriture des autres restaurants, qui ont été épargnés par les flammes, mais touchés par la fumée.  

L’évaluation des dommages officielle n’a pas encore été transmise, mais la responsable des communications du SPCIQ affirme qu’on parle de «centaines de milliers de dollars en dommages». Le tout va être évalué plus tard avec les assureurs de tous les commerces qui vont réclamer.

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *