Faits Divers
15:03 3 novembre 2015 | mise à jour le: 3 novembre 2015 à 15:03 Temps de lecture: 2 minutes

Vague d’alertes à la bombe dans des écoles du Québec

Plusieurs écoles du Québec et de l’Ontario ont fermé leurs portes ce matin en raison de menaces reçues par courriel la nuit dernière.

Dans la région de Montréal, le Service de police de la Ville de Montréal confirme que de telles menaces ont été reçues à la Commission scolaire de Montréal de même que sur le territoire de l’Ouest de l’île, mais on ne rapporte aucune évacuation. Le Service de police de Québec de la Ville de Québec rapporte également ces menaces.

Le ministre Pierre Moreau mentionnait en point de presse ce matin qu’une quarantaine d’écoles a reçu le courriel provenant d’une « coalition », non connue des milieux policiers.

Ledit courriel a été reproduit sur la page Facebook de l’animateur Stéphane Gendron. Le regroupement, qui s’appelle lui-même «Spectre Rouge», se dit «furieux avec les syndicats des professeurs et les horreurs qu’ils infligent sur les enfants innocents».

Du côté de la police de Québec, on mentionne qu’aucune école précise n’est ciblée par le message. «Nous rappelons aux membres du personnel des établissements scolaires ainsi qu’aux étudiants de signaler au service de police en faisant le 911 s’ils voient des choses inhabituelles. Également, si une école se sent menacée et qu’elle a reçu directement ce courriel, et non par l’entremise d’une autre commission scolaire, elle doit contacter aussitôt le 911 afin que les policiers puissent évaluer les mesures à prendre selon les informations reçues», mentionne un communiqué transmis par le Service de police de la Ville de Québec.

Quant à la Sûreté du Québec, elle a transmis un courriel aux médias en fin d’après-midi pour faire état de la situation.

«Jusqu’à maintenant, la Sûreté du Québec dénombre 64 établissements visés, dont 61 ont été fouillés afin d’assurer la sécurité des étudiants et membres du personnel. De ce nombre, les fouilles se sont révélées négatives dans 53 établissements et 8 autres font toujours l’objet de fouilles. D’autre part, des institutions ont également été visées sur le territoire du Service de police de la Ville de Montréal», est-il mentionné.

 

(Québec Hebdo)

 

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *